UFOA B U20: Un bilan des Ecureuils U20 qui ne devrait pas étonner

Le samedi 19 décembre 2020, le Ghana a remporté le tournoi de l’UFOA B des U20 organisé par le Bénin. Même si le sacre de la sélection ghanéenne reste l’élément majeur de cette  compétition, il y a un aspect qui devrait attitrer l’attention du public sportif. Outre la Côte d’Ivoire, toutes les nations sorties des phases de groupes sont en championnat. La qualification des ivoiriens peut aussi se comprendre, car il fallait un pays entre deux pays qui ne sont pas en compétition. La Côte d’Ivoire a été meilleure que le Nigéria dans le duel des pays sans championnat du groupe B de ce tournoi, comme le Bénin a pris le dessus sur le Togo dans le groupe A.

Les Ecureuils U20 se sont fait éliminer du tournoi qualificatif pour la prochaine CAN de la même catégorie qui se joue en Mauritanie en 2021. Pays organisateur du tournoi de la zone UFOA B, le Bénin a été éjecté de la course par le Burkina-Faso le vendredi 11 décembre dernier. Après deux défaites d’un score de 1-0 à chaque fois (contre le Niger et le Burkina-Faso), les poulains de Mathias Deguenon, sont obligés de suivre le reste du tournoi à la télé, bien qu’ étant dans leur propre pays. En dehors de ces deux défaites, un fait doit retenir l’attention de tous. Les deux pays qui ont battu les Ecureuils U20 au cours de ce tournoi, sont en championnat.

Coïncidence diront certains férus du cuir rond. Mais est ce vraiment le cas? Le championnat a cessé au Bénin depuis mi-mars. Le Niger et le Burkina-Faso ont également mi fin à leurs différents championnats pour le compte de la saison 2019-2020 au cours de la même période. Mais à la différence du Bénin, le championnat nigérien et celui du Burkina-Faso ont repris leur droit de cité depuis un bon moment, pendant que le Bénin est toujours dans l’incertitude.

Les Ecureuils U20 ont eu droit à deux mois de préparation avec une dizaine de matchs à la clé. Pour une préparation, c’est très bien. Sauf que nous oublions que les différents joueurs nigériens et burkinabé ont eu la même période de préparation avec leurs différents clubs dans un premier temps pour préparer le championnat, livrer quelques matchs amicaux, avant le regroupement de la sélection nationale, ce qui fait qu’ils ont au moins une longueur d’avance sur le Bénin. C’était clair que l’équipe béninoise manquait de « ce petit quelque chose » qui pouvait leur permettre de faire la différence face à des adversaires bien plus en jambe. Au moment où le Burkina-Faso débutait son championnat à la mi-septembre par exemple, le Bénin débutait à peine sa préparation.

La seule nation victime des Ecureuils est le Togo qui n’est pas en championnat comme le Bénin.  Le Togo, et le Nigéria qui sont aussi sans championnat ont été éliminé du tournoi au même titre que le Bénin. Est-ce toujours une coïncidence?  Les différentes autorités sauront apprécier.  Mais une chose est sûr, le football ne ment jamais. Il est comme les graines mises sous terre. Le haricot ne poussera jamais du maïs. Les décisions de l’AG extraordinaire du 22 décembre prochain sont vivement attendues.

Laisser un commentaire intéressant par facebook!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *