Transfert Omotoyossi:en route vers le Zamalek d’Egypte

Omotoyossi au Zamalek d'EgypteTransféré il y a peu du GAIS au Syrianska, Razak Omotoyossi pourrait bientôt quitter le club suédois. En effet, selon la presse locale, le Zamalek serait sur le point de conclure le transfert de l’attaquant international béninois. Le joueur de 25 ans serait déjà tombé d’accord avec le géant égyptien.
Cet accord n’a été possible qu’avec le concours de l’agent du joueur. Selon le président du Zamalek, Galal Ibrahim, « le joueur devrait signer hier lundi , le temps de recevoir l’accord de ses dirigeants. »

En effet, le Zamalek voulait régler le montant du transfert qui est de 200 mille dollars en deux tranches. Ce que le club suédois a complètement refusé.Galal Ibrahim précise à ce propos : « finalement, nous avons convenu de verser la somme de 150 mille dollars et la somme restante sera payée par l’agent du joueur, de ses propres deniers ».
L’international béninois qui est âgé de 25 ans va signer au Zamalek un contrat de trois ans pour la somme d’un million 50 mille dollars. Il devra cependant passer préalablement la visite médicale d’usage.

Content de jouer pour un club aussi prestigieux, Razak Omotoyossi a déclaré : « c’est un grand honneur pour moi de jouer pour un club comme le Zamalek, particulièrement quand il est entraîné par quelqu’un comme Hassan Shehata. C’est tout simplement le meilleur coach d’Afrique. »
Reste maintenant au béninois de prouver son talent. Il devra cravacher dur pour arracher une place de titulaire car les places vont être chères avec les Amr Zaki, Mido, Hussein Hamdi et Ahmed Gaafar.
Rappelons que « le taureau de Pobè   » comme on le surnomme au Bénin n’a pas été rappelé en équipe nationale pour le match contre le Burundi.Ce fait a sûrement motivé le joueur a signé pour un club africain lorsqu’on connaît ses caprices en matière de choix de club dans lequel OMOTOYOSSI décide de jouer.Le joueur a certainement compris qu’avant d’avoir sa place au sein de l’attaque béninoise il jouer dans un bon club et le Zamalek en est un.

Laisser un commentaire intéressant par facebook!

11 commentaires sur “Transfert Omotoyossi:en route vers le Zamalek d’Egypte”

  1. Omotoyossi n’aurait jamais du quitter Helsinborg!! S’il n’avait pas suivit l’appel de l’argent, il serait aujourd’hui pour sur joueur de Premier League anglaise et aurait surement un salaire beaucoup plus eleve que celui qu’il va toucher au Zamalek….Son passage par Metz m’a tellement decu!!! Il aurait pu rebondir las-bas, mais bon!! J’esperes vraiment ne pas le revoir de si tot en equipe nationale. Il doit d’abord apprendre a s’investir vraiment dans son travail et utiliser plus son gros talent au Zamalek. Ensuite il peut revenir et nous rendre heureux …LOL..et retouner en europe, ou il devrait normalement etre!!!
    Quand je regarde les carries de nos internationaux, je me demande des fois qui les conseil. Ont-ils vraiment un projet sportif, a leur propre niveau ou suivent-ils juste le vent des transfert? Regardez un peu AHOUEYA! De Sion a Strasbourg…Ca c’est une grosse regression. Je me demande s’il pourra un jour retrouver une ligue 1….ca fait pitie…

    1. Vos analyses sont justes et rejoignent parfaitement les commentaires publiés ci dessous.
      Personne ne comprend pourquoi nos joueurs n’évoluent plus en allant vers l’avant.Ce qui est sûr c’est pas Anjorin la cause

  2. Le contrat signé par le Lion Indomptable (ETO’O) fera de ce dernier le joueur le mieux payé du monde (salaire : 20 millions d’euros annuels). Avec 1,65 millions d’euros par mois, 55 555 euros par jour, 2 314 euros par heure et près de 40 euros la minute, Samuel Eto’o a blindé son compte en banque. Le désormais ex-buteur vedette de l’Inter Milan devance largement Rooney (13,2 M€), Ronaldo (13M€), Agüero (11,8M€), et autre Messi (11M€). Outre ces émoulûments hors-norme, l’intéressé pourra compter sur les droits d’image estimés à 5 millions d’euros. Sécurité oblige, il aurait en outre obtenu de ne se déplacer au Daguestan, voisin de la dangereuse et instable Tchétchénie, que pour les rencontres. L’ancien Pichichi devrait résider une bonne partie du temps à Moscou, comme beaucoup de ses nouveaux coéquipiers. Oh qu’es ce que le foot d’aujourd’hui ne peut apporter à ses acteurs, leurs familles et leurs peuples. vivement qu’un jour un écureuil soit aussi à ce niveau!!!!!

  3. Oh Monsieur Sat, ton commentaire me fait beaucoup rire. Si nos joueurs ne peuvent pas gérer leurs carrières alors qu’ils reviennent au pays pour développer notre sport comme le Tosimin ball!!!!
    Et le cas de POTE comment le vois tu?

  4. Pour nouvelle, Michaèl POTE vient de signer aussi en allemagne, la Bundesliga 2 c’est à dire la deuxième division dans un club promu la saison passée. il s’agit de Dynamo dresde actuellement 12ième du championnat.

  5. C’est vraiment dommage pour lui!!!! Celui là qui a été au sommet de sa carrière il y a un moment se retrouve à rechercher un bon club! C’est dommage qu le bon club soit en afrique. Sinon il serait dans l’un des grosses écuries européennes actuellement et devrait etre pkoi pas la vedette de mercato. Now venir en afrique es ce vraiment la solution? Attendons de voir!!!! Eh ces joueurs écureuils ils évoluent toujours à reculon!!!!!!!!

    1. Vraiment dommage.Comme tu le dit,quand on gère mal sa carrière on ne peut que évoluer à reculons.
      Je me demande s’il ne vas pas finir sa carrière au Nigéria dans Eyimba par exemple.
      Ou peut être mieux devenir coach de Tonsimin Ball au Bénin.
      LOL

  6. Monsieur Omotoyossi a peut être compris un peu tard.Il aurait pu commencer sa carrière là juste après la CAN junior.
    Le ZAMALEK est un bon club pour lui.
    Lorsqu’on est plus sélectionner en équipe nationale on réfléchit mieux apparement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *