Pourquoi les autorités politiques de Calavi ignorent autant le sport ?

Plus qu’un sport, le football est devenu au fil du temps un élément à caractère social, économique et même politique. Partout au monde, les exploits des sportifs sont récupérés par les politiques afin de renforcer les liens avec leurs administrés. D’après Médiamétrie, plus d’un milliard de personnes ont suivi à travers le monde la finale de la Coupe du monde 2018. L’intérêt des peuples pour le football n’est plus à démontrer. Le Président Patrice Talon a déjà eu à recevoir, à son domicile, les Ecureuils du Bénin, pour leur exprimer sa fierté. Pourquoi la Mairie d’Abomey-Calavi refusent de saluer les exploits sportifs de sa jeunesse ?

Calavi, seule grande ville à ne pas avoir un stade, ni un club dans l’élite du football béninois avant ce 4 Aout

En 2019, Sitatunga FC d’Abomey-Calavi devenait le premier club de l’Atlantique à devenir Champion de la zone sud Bénin. C’était en Amateur et ce sacre permettait à l’équipe entrainée à l’époque par Wabi Gomez de se qualifier pour la D3. L’administration de la Mairie à l’époque n’avait pas donné suite à la lettre de demande d’audience qu’avait adressé les responsables du club pour leur présenter le trophée.

Deux années plus tard, les coéquipiers de Kadnel Donou créent encore l’exploit en devenant encore le premier club de la commune d’Abomey-Calavi à accéder à l’élite du football béninois. Sitatunga FC jouera la saison prochaine, la Ligue Pro du Bénin. Il va falloir que les autorités en charge de la commune la plus peuplée du Bénin, envoie un signal fort à leur jeunesse. S’ils ne peuvent pas s’offrir un tour de ville à l’image de celle que s’est offert Alassane Ouattara un soir de 8 février 2015 à Abidjan après le sacre des Eléphants à la CAN, ils peuvent quand même recevoir leurs champions qui tout au long du championnat auront rendu la commune fière.

Recevoir ces Champions pour relancer le foot à Calavi

Il y a deux décennies, les tournois de proximité ou autre matchs joués sur le terrain de sport de la Mairie de Calavi ou du terrain « Alahassa » drainaient un monde fou. Cette ferveur a disparu au fil du temps, les terrains de sport à Calavi sont vides.

Les autorités politiques de Calavi ont une occasion unique de redynamiser le sport à travers cet exploit de Sitatunga FC. La bonne nouvelle, c’est que l’actuel Maire, Angelo Ahouandjinou, connait très bien le football et le sport pour avoir été un brillant cadre du ministère des sports.

 

Bienvenu AZOMA

Laisser un commentaire intéressant par facebook!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *