Olivier Verdon : « Je serai dans l’effectif de la Liga »

Olivier Verdon a accordé un entretien à Webgirondins.com. Il y passe en revue son parcours jusqu’ici en pro et se projette sur son avenir.

Olivier Verdon a joué cette saison 2019-2020 avec le KAS Eupen dans la Jupiler Pro league en Belgique (D1 belge). Venu en renfort depuis le Deportivo Alavès sous forme de prêt sans option d’achat, le défenseur béninois en 22 rencontres jouées estime avoir franchir un palier de plus dans un championnat complet. « C’était un championnat qui était
complet techniquement, tactiquement et physiquement. Du
coup, c’est encore une étape et un palier que j’ai pu franchir
là-bas » a t’il dit à propos de son expérience belge.

Sochaux, le club de la première

« C’était ma première saison en jouant pleinement en pro.
Du coup, j’ai fait 32 matchs.
c’était une saison pleine, une bonne saison. Ça m’a appris,
encore plus, à découvrir le monde professionnel. J’ai pu
faire mes vrais débuts là-bas. » C’est en ces termes que le numéro 6 des Écureuils résume son passage à Sochaux, club qu’il reussit avec ses coequipiers à maintenir en Ligue 2 toujours avec son métal fort et assez persuasif.

Sochaux, le pont vers Alavès

Même si l’annonce de son transfert a été officialisée bien plus tard, Verdon avait déjà tapé à l’oeil du Deportivo Alavès et le transfert a été acté depuis bien longtemps. En effet, le club espagnol avait, selon le joueur béninois, la main sur Sochaux. Il a su résumer les conditions de son transfert quand il disait « Donc, après quelques matchs à
Sochaux, j’ai eu un intérêt d’Alavès. C’est là où les
négociations ont commencé. Ils étaient directement sur
place avec le directeur sportif. Avant un match contre le
PFC, à Paris, ils étaient dans les bureaux là-bas. Et la veille
du match, j’avais signé, avec eux, pour la saison suivante. »

Un nouveau championnat à découvrir

L’ex bordelais garde la tête sur les épaules. Il reste réaliste et concentré sur son contrat avec Alavès. Il pourra passer un nouveau cap en se frottant à Messi et autres joueurs technique de la Liga.
« Il y avait les
recruteurs d’Alavès qui sont venus régulièrement cette
saison. Ils ont suivi tous les matchs. Ils m’ont dit qu’ils
étaient satisfaits de la saison et que je serai dans l’effectif
de la Liga pour la saison à venir. Après, on ne sait jamais ce
qu’il peut se passer. Vous savez dans le foot, il peut avoir
d’autres clubs mais la priorité en tout cas c’est Alavès. »

Olivier Verdon reste reconnaissant envers Bordeaux pour avoir peaufiné sa formation. Il le reste également envers Sochaux et Eupen qui lui ont fait confiance. Le béninois continuera à travailler à maintenir maintenant celui des dirigeants d’Alavès et à enchaîner de bonnes prestations.

Laisser un commentaire intéressant par facebook!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *