Le Bénin éliminé de la course a la CAN 2013.

Nous ne serons donc pas en Afrique du Sud en Janvier prochain.Le mois de Juin qui avait si bien commencé  s’est achevé sur une fausse note.

La faute a des éthiopiens tactiquement en place et techniquement au point. Les coéquipiers de Alula Girma n’ont pas été dérangé par l’état de  la pelouse. Cette pelouse qui a empêché le capitaine de scorer a la 13eme minute. Elle a été abimée par la forte pluie qui s’est abattue sur Cotonou juste avant le match.

Tout avait bien démarré pourtant pour les locaux ; le coach Amoros avait reconduit la même équipe que celle contre le Mali a l’exception de Romuald Bocco qui a pris la place de Angan Pascal.A la 5e minute déjà Mickael Poté ,homme du match ,va défier la défense éthiopienne ,y pénètre mais sa frappe n’est pas cadrée. Les visiteurs n’ont pas tardé a réagir en donnant une sueur froide au public qui avait fait le déplacement malgré la pluie.13e minute,Razack impose son physique a deux défenseurs éthiopiens avant d’adresser un centre a ras de terre a son capitaine qui s’est retrouvé étrangement seul devant le gardien Bancha Basa ;la reprise du capitaine passe au delà de la barre transversale.1mn plus tard ,la pression béninoise finit par payer avec Mickael Poté qui crucifie enfin le goal éthiopien. Après cette délivrance, les écureuils ont géré le match jusqu’à ce que a la 57mn,sur le coté de Anicet Adjamossi,les éthiopiens par de multiples combinaisons sont rentrés en l’absence du soutient désigné de Anicet ,Romual Bocco, dans la défense béninoise et ont obtenu leur égalisation. La suite fut un régal coté éthiopien, aisance technique, sang froid ,jeux court ,jeux long…..

Les rentrées de Maiga,Dgigla et Angan ne changeront rien au score. Le coupable désigné par le public de cette défaite c’est Bocco Romuald qu’on a senti emprunté physiquement. Le plus polyvalent des joueurs béninois a raté son match hier. Mais on pouvait le remplacer plus tôt si on avait de la réserve sur notre banc. Après Angan qui certainement a des pépins physiques, seul le très talentueux et inexpérimentés David Djigla était disponible sur ce coté. La faute au coach qui a convoqué 17joueurs de champ.

Les joueurs n’ont pas démérités,  comme l’a dit José Mourinho,l’entraineur   est le seul a nous rendre des comptes en cas de défaite.Puisque pour nous béninois l’objectif au 2juin passé n’était pas le mondial mais la CAN.Amoros par sa courte liste a  plongé le bénin sportif hier dans la tristesse. Je regrette aujourd’hui de n’avoir pas pris la photo de Bernard Tapis qu

Laisser un commentaire intéressant par facebook!

8 commentaires sur “Le Bénin éliminé de la course a la CAN 2013.”

  1. Le staff technique est passé où.
    On n’a pas eu un seul mot de leur part depuis et c’est bizarre.
    Ils ne sont plus responsables de leur choix.

  2. c pas la faute de maiga ou bocco C LA FAUTE A CE FOUTU EX ARRIERE DROT ,UN SEUL MATCH JUSQUEN 2013 SOIT HONNETE ,MR AMOROS DEGAGE LA FEDERATION BENINOISE A FAILLI ENCORE UNE FOIS ,IL FAUT LICENCIER CET INDIVIDU QUI A BRISE LE REVE DE TOUS LES BENINOIS. LA PLUIE CE NEST PAS UNE EXCUSE PAUVRE MANUEL TU ES NULLARD TA PIGE AU BENIN C TERMINE ICI ON NE VEUT PLUS DE TOI.TU N’A MEME PAS PU GAGNER CONTRE…………… (GEBRESSELASSE)………. LE FOOT EN ETHIOPIE HAHAHAHAHA………………..DEGAGEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE FRANCHOUILLARD.

  3. Si Amoros pense que Abou Maiga va faire son entrer sur le terrain un jour et marquer un but,il se trompe.Il lui suffit d’interroger ses prédécesseurs.Il marque pas et il ne fait pas marquer.Quand il vient il essaie de dribbler et on lui prend le ballon.
    Quand à Bocco,je ne sais pas au juste le poste auquel il joue.Le joueur est transparent depuis des années et on l’aligne pour gagner un match important.

  4. AMOROS EST UN ENTRAINEUR SANS EXPERIENCE SA SEULE EXPERIENCE C LES PLATEAUX DE L’OM TV il N’A QU’A ENTRAINER MARIGNANE CAR LE BENIN C PLUS GRAND QUE LUI CE N’EST QU’UN MERCENAIRE se faire eliminer par UN pays ou L’ATHLETISME
    est roi c grave sessegnon vaut l’ensemble des joueurs ethiopiens manuel dégage tu vas etre payé jusqua mars 2013 gratuitement retourne chez madame DREYFUS.VIVE LES ECUREILS.

  5. heureusement qu’on n’a perdu j’espere que cette echec nous servira afin de leçon.Comment nous pouvons reussir en football sans une direction technique et une fédération consensuelle il faut que le chef de l’Etat implique personnellement dans cette crise car il n’y a pas seulement le PVI ou INTRANT qui interessent les béninois.Dr boni YAYI cessez de jetter l’argent des béninois par la fenêtre sans la reorganisation et le consensus,plus 1F dans le foot.

  6. L’équipe béninoise est en construction.Soyez indulgent.
    C’est à Addis-Abeba qu’il fallait gagner. C’est une leçon pour tous.
    Il faudra reconstruire cette équipe et laisser le coach faire son travaille.
    Nous n’avons pas une bonne défense, il faut le reconnaître.
    vous connaissez tous le niveau de adjamonsi et maiga, pourquoi continue t-on à les convoquer?
    Le Sénégal a connu sa traversée du desert, je crois que c’est la notre qui est en cours.
    Profitons- en pour construire une équipe compétitive.

  7. Le coach n’a rien à avoir avec cette défaite. La faute est à ces appatrides qui pour des raisons personnelles, ont jugé de faire échoué les écureuils pour montrer que l’entraineur et la federation ont des tares.
    Nous sommes tous béninois et nous oublions. sinon comment comprendre qu’apres la sortie du ministre y a quelques jours, sur radio tokpa on puisse dire ceci « On verra bien ce que ces écureuils viendront foutre à cotonou ».
    On doit fermer cette radio là, trop c’est trop.
    meme AJAVON s’est calmé. pourquoi pas vous? Vous vivez de la crise.
    merde à vous qui tuez le foot beninois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *