Bénin – Sierra Léone : Les risques à prendre par Dussuyer

Après un voyage compliqué au Nigéria, les Écureuils du Bénin affrontent sur leur installation les Leones Stars de Sierra Leone. Une rencontre qui s’annonce déjà capitale pour une équipe qui n’a plus droit à l’erreur.

Le 08 octobre 2006, les Écureuils du Bénin recevaient leurs homologues de Sierra Leone au stade de l’amitié de Kounhounou. Ce dimanche là, les locaux remportaient le match sur un score de 2 buts à 0 et faisaient déjà un pas en vue de qualification pour la CAN 2008. Cette année, la situation n’est pas loin d’être pareille en cas de victoire. Car, après une défaite d’entrée face à l’ogre du groupe, Michel Dussuyer et ses ouailles n’ont plus le choix. Ils devront gagner face à une équipe dite plus faible.

Écureuils, plus droits à l’erreur

Face aux Super Eagles, les Béninois ont eu la bonne idée d’attaquer le match pieds au plancher et ont pu marquer très tôt. Ils devront faire le même début de match et contrairement au match à Uyo, ils devront tuer le match assez tôt pour s’offrir une soirée tranquille. L’absence de Soukou poussera Dussuyer une fois de plus à accorder sa confiance Jodel Dossou. Même si ce dernier le lui a globalement bien rendu face au Nigéria (une passe décisive et une barre transversale), il sera encore une fois de plus attendu au tournant. De lui viendra peut-être la lumière. Ou peut-être de Yannick Aguemon. Par ailleurs, le retour de Verdon devrait apporter beaucoup plus de sérénité à la défense. Ce qui devrait pousser les latéraux (Assogba, Imorou ou Kiki) à se libérer pour apporter le surnombre offensif. De plus, la doublette Adéoti, d’Almeida devrait s’occuper des tâches défensives et permettre à Stéphane Sessegnon de fournir le trio offensif en bon ballon.

Sierra Leone, une équipe dangereuse

Certes, les Leones Stars n’ont pas de nom connu comme le Nigéria, mais ils possèdent une équipe athlétique et prête au combat. À l’instar d’Hassan Sesay évoluant en Finlande, de Kei Kamara, attaquant des Rapids de Colorado en MLS et du capitaine Umaru Bangura évoluant au FC Zurich, l’équipe Sierra léonaise viendra à Porto Novo pour vendre cher sa peau. Avec une moyenne d’âge de 25,2 ans et 78,3% de l’effectif évoluant à l’étranger, les hommes de Sellas Tetteh débarqueront à Porto Novo avec la ferme intention de faire un résultat. Michel Dussuyer est prévenu.

Monge BANKOLE

Laisser un commentaire intéressant par facebook!

1 commentaire sur “Bénin – Sierra Léone : Les risques à prendre par Dussuyer”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *