Wilfried Grimaud: »Je reste ouvert à toutes les offres »

Éloigné des stades pendant 2 ans pour une grave blessure contractée, Wilfried Grimaud a vu sa carrière s’arrêter presque. Mais avec beaucoup de courage et le soutien de ses parents, il a repris son bâton de pèlerin pour faire ce qu’il sait faire le mieux, c’est-à-dire jouer au football. Ses pépins physiques enfin derrière lui, il s’est relancé dans le championnat Bulgare du côté de Sozopol en D3. Enfin Wilfried a pu faire une saison complète. Même si l’objectif du club qui est de monter en division supérieure n’est pas atteint, l’ex pensionnaire de Lewes en Angleterre a pu tirer son épingle du jeu. Dans une interview exclusive à nous accordée, il est revenu sur sa saison.

Bonjour Wilfried Grimaud. Vous venez de passer une saison avec Sozopol en D3 Bulgare. Quel est votre appréciation de ce championnat?

‘’C’est un championnat qui m’a surpris de par la qualité du jeu qui est produit. Personnellement, je suis content d’avoir évolué dans un championnat qui m’était complètement inconnu et dans lequel je me suis épanoui. J’ai pu m’adapter aux exigences du jeu Bulgare. J’ai vraiment une très belle appréciation de ce championnat’’

Après une grave blessure, vous avez retrouvé le chemin des stades et vous avez enfin pu faire une saison pleine. Quels sont vos sentiments ?

‘’Aujourd’hui, je suis vraiment content d’avoir fait une saison pleine qui n’est pas des moindres parce que ce n’était pas facile. Il fallait garder une discipline est une rigueur afin d’être prêt chaque week end physiquement et mentalement. Je connais mon corps maintenant afin de pouvoir faire le travail nécessaire pour être au top toute une saison. Il a fallu une hygiène de vie correcte afin d’être opérationnel pour cette saison. Cette blessure m’a appris beaucoup’’

À l’issue de la saison avec Sozopol, vous avez manqué de justesse la montée. Une déception ?

‘’Une grosse déception pour moi et pour tout le groupe. Je suis déçu parce que l’effectif , et le staff ont mis beaucoup de choses en œuvre pour qu’on réussisse à monter et quand tu t’entraînes tous les jours avec tes coéquipiers que tu le vois tous les jours travailler pour un même but, il est difficile de savoir qu’en fin de saison tu n’obtiennes pas le résultat voulu. Mais je suis tout de même heureux d’avoir pu contribuer à ce travail, c’est ça que je retiendrai’’

Qu’est ce qui n’a pas marché pour que cet objectif ne soit pas atteint ?

‘’Le football se joue sur des détails, tu passes à côté d’un match et tu perds le championnat. Je pense que ce qui nous a manqué afin de t’atteindre cet objectif , c’est la fraîcheur car il fallait garder un rythme même si l’on est resté invaincu lors de la deuxième partie du championnat un seul match nous a coûté la montée’’

Quel est votre bilan personnel ?

‘’Mon bilan personnel est de 11 buts et 5 passes décisive, sur 26 matchs joués’’

Nous savons que vous avez déjà tourné la page Sozopol pour d’autres challenges. Pourrions nous avoir une idée de votre prochaine destination ?

‘’Oui il est vrai que Sozopol était une très belle expérience. Je suis venu dans un pays où l’on ne me connaissait pas, je repars avec le respect. Concernant ma future destination, pour le moment je ne sais pas vraiment. Je suis ouvert à toutes les offres. C’est tout ce que je peux dire, et je les étudierai avec attention. Mais pour le moment rien de précis’’

Un mot à l’endroit des Écureuils qui viennent de quitter là CAN en quart de finale.

‘’Les écureuils m’ont vraiment fait plaisir, car ils ont réuni en eux une force incroyable de travail, que les jeunes de la nation Béninoise doivent prendre comme exemple. Aujourd’hui je pense qu’avec le travail qu’ils ont effectué durant cette CAN, notre nation sera pris plus au sérieux pour les compétitions à venir. Nous avons été à la hauteur et avons atteint les quarts de finale avec bravoure. Je suis fier des joueurs. Ils ont montré une belle image du football Béninois. C’est une nouvelle page qui s’ouvre pour le football Béninois. A nous de l’écrire et de continuer à honorer cette nation qui est le Bénin’’

Pour rappel, Wilfried Grimaud n’est plus en contrat avec Sozopol. Il a des offres en Bulgarie, en France, en Angleterre et en Espagne.

Laisser un commentaire intéressant par facebook!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *