Vitalor Ligue 1 : Buffles du Borgou champion ? 5 raisons de ne pas y croire !

La nouvelle est désormais officielle, l’équipe des Buffles du Borgou a changé d’entraineur et d’encadrement technique. Hamidou Harouna a pris les rênes du club borgolais pour les derniers matchs du championnat. Celui ci a obtenu sa première victoire samedi dernier face à Énergie sur un but de Seni Atikou. Malgré ce changement radical, nous avons de bonnes raisons de croire que cette équipe ne pourra pas conserver son titre. Nous vous en énumérons cinq.

L’attaque fébrile des Buffles de Parakou !

Qu’on se le dise d’entrée, le problème de cette équipe n’est pas sur le banc, mais plutôt sur le terrain. La force des Buffles n’a jamais été leur capacité à empiler but sur but. C’est simple les Buffles du Borgou marquent en moyenne 0,8 but par match soit un total de 23 buts en 28 matchs. Cette équipe se classe même troisième pire attaque du championnat à égalité de buts avec des équipes telles que ESAE (9ème) et la Jeunesse Athlétique de Cotonou (12ème). Très peu pour une équipe qui nourrit des rêves de titre.

La défense n’est plus imperméable !

A Parakou l’équation était simple : marqué un but et après on ferme tout derrière en espérant marquer le second but. Au pire des cas, on ne marque pas et on obtient le nul. Le problème maintenant, c’est que Chérif Kakpo Dine n’arrive plus à garder ses cages inviolées. Le système à trois défenseurs qui s’était montré souverain, affiche de nombreuses failles désormais. Certes, ils n’ont encaissé que 12 buts en 27 matches joués, mais ils ont déjà plus encaissé sur les matchs disputés lors de la phase retour que sur l’entièreté de la phase aller.

Le Stade Municipal de Parakou n’est plus une forteresse imprenable !

Le 2 mars 2019, les Buffles de Borgou enregistrent leur première défaite de la saison après 1350 minutes d’invincibilité face à la JAC. Les Buffles venaient de perdre, mais ils venaient de montrer qu’ils pouvaient perdre chez eux, car depuis le début du championnat, ils étaient invaincus à domicile. Depuis ce jour, d’autres équipes sont déjà venues imiter la JAC (UPI OMN par exemple).

Les équipes du championnat ont le même niveau !

Le classement est serré, très serré. En effet, à part Soleil FC, toutes les équipes sont très proches. Ne vous étonnez pas de voir des équipes comme la JAC ou Dynamo d’Abomey battre les Buffles. C’est déjà arrivé et ça arrivera encore sûrement avant l’épilogue du championnat.

Les poursuivants ne feront plus de cadeaux !

Ils sont toujours leaders, mais ils n’ont rien fait pour continuer par l’être. La faute incombe à leurs nombreux poursuivants qui ont été incapables de profiter des nombreux faux pas du leader. A croire qu’ils ne veulent pas du fauteuil de leader. Néanmoins, cela devrait s’arrêter puis que les Panthères et Béké comprendront très vite que la Noël est passée et qu’il faudrait maintenant enlever le costume du père Noël.

Monge Bankole

Laisser un commentaire intéressant par facebook!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *