Une équipe, une histoire : Le Mali !

Après avoir fini deux fois à la troisième marche du podium ces dernières années, cette Coupe d’Afrique des Nations pourrait s’avérer être le moment de la consécration pour les Aigles du Mali. Connue pour son jeu offensif et avec sa jeunesse, la sélection du Mali aura fort à faire en terre égyptienne avant de ramener la coupe à la maison.
Découvrons ensemble dans ce second numéro de « Une équipe, une histoire » le parcours footballistique des Aigles du Mali, prédateurs de certains et proie pour d’autres.

 

Début de la sélection, événements marquants et meilleurs joueurs de l’histoire:

La sélection malienne a joué officiellement son premier match le 13 avril 1960 face à la République Centrafricaine sur un score de 5 à 3 en faveur des Aigles.
Très souvent talentueuse mais parfois malchanceuse lors des grands rendez-vous, l’équipe du Mali n’a jamais réussi à s’affirmer au fil des années comme une référence dans le football africain. Pourtant elle a connu des joueurs de classe mondiale notamment l’ancien ballon d’or africain Frédéric Kanoute, meilleur buteur de son histoire avec 27 buts, l’ancien madrilène Mamadou Diarra ou encore le calme mais redoutable Seydou Keïta passé notamment par le FC Barcelone.
Sa plus large victoire est intervenue lorsqu’elle a malmené 6 buts à 0 la Mauritanie en 1975. Son pire bourreau fut l’Algérie qui l’a battu sur un score de 7 buts à 0 le 13 novembre 1988.

Emblème, couleurs et significations :

Les joueurs maliens se font appeler les Aigles, une appellation qui correspond bien à leur système de jeu. Tout comme l’Aigle, oiseau de proie rapace caractérisé par ses attaques rapides pour capturer ses victimes, les joueurs de la sélection malienne sont spécialisés dans les attaques surprises à la suite de longues offensives sur le côté, ce qui la plupart du temps ne donne aucune chance à leurs adversaires.
Leur couleur traditionnelle est la couleur or bordée par des barres de couleurs verte et rouge au niveau des manches de leurs maillots.
La couleur or évoque l’excellence, idéal poursuivi par les aigles depuis des décennies.

Palmarès :

Pour l’instant, le butin des aigles est vide. Quelques belles prouesses durant certaines compétitions mais rien d’assez concret pour apporter à l’arrivée un trophée.
Lorsque la CAN fut organisée chez eux en 2004, ils avaient créé la surprise en finissant quatrième de la compétition.
Il faudra attendre 10 ans plus tard avant de voir le Mali faire une meilleure prestation notamment en 2012 (CAN co-organisée par le Gabon et la Guinée équatoriale) où elle a obtenu la médaille de bronze à l’issue de sa troisième place ainsi qu’en 2013 en Afrique du Sud où elle a réédité la même performance.

La sélection malienne : Une équipe jeune et athlétique

Aujourd’hui, l’équipe malienne est caractérisée par sa vitalité et son engagement dans le jeu.
Avec le départ de certains anciens cadres de l’effectif, la jeune génération a enfin l’occasion de prouver de quoi elle est réellement capable. Procédant généralement par coups de pied arrêtés ou des centres pour trouver le chemin des filets, les futurs adversaires du Mali auront grand à faire pour garder leurs cages inviolées.
Placés dans le groupe E en compagnie de la Tunisie, de la Mauritanie et de l’Angola, les aigles devront batailler dur pour ne pas être victime d’une élimination précoce.

Avec une CAN 2019 organisée sur la terre des pharaons d’Égypte et avec des équipes qui s’équivalent presque toutes dans le jeu, le Mali n’aura pas droit à l’erreur si elle veut inscrire son nom dans le panthéon des vainqueurs de cette prestigieuse compétition.
Une chose est sûre : Les joueurs maliens ont du talent à revendre.

Laisser un commentaire intéressant par facebook!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *