Sessegnon le chat noir qui porte chance.

Apres s’être incliné le week-end dernier 2-1 sur la pelouse d’Everton, les Black Cats (chats noirs) se devaient de se relancer pour ne pas sombrer dans le vide abyssal de la zone rouge. En ce jour du Seigneur ils espérèrent donc venir à bout du Fulham de l’Ex Red, John Arne Riise bien mieux placé au classement. Dès la 30eme minute Brede Hangeland se voit exlure, mais il faut attendre la seconde mi-temps pour voir le premier but. Une magnifique ouverture d’Adam Johnson à la 50 ème minute, voit Steven Fletcher recevoir le ballon dans la course et de l’extérieur gauche, l’attaquant de Sunderland balance sa balle fléchée dans les cages de Schwarzer. Fulham réduit à 10 arrive tout de même par l’intermédiaire d’un bonhomme pétri de talent, Petric à réduire le score, Fulham 1-1 Sunderland. Après trois minutes de réjouissance laissée aux locaux, les visiteurs du jour (Sunderland) reprennent la direction des choses. On est à la minute 65, sur un corner venu de la gauche, le défenseur Cuellar qui flânait dans la surface –faute de marquage- place sa tête décroisée, Fulham 1-2 Sunderland. Sessegnon comme pour clôturer ce jour, le fait en seigneur. (70’) Larsson est au contre sur la gauche, le capitaine béninois reçoit le ballon, il pique dans l’axe puis caresse la balle qui mourut dans les filets avec l’aide du poteau, Schwarzer malgré son envolé ira cherché pour la troisième fois le ballon dans sa cage. Fulham pousse vers la fin du match mais Sunderland resté assidûment derrière ramènera les trois points à la maison. Les Black Cats occupe dorénavant la 15ème loge avec un match en moins totalisant12 points ; soit 3 de plus que le premier relégable et 16 de moins que le leader mancunien qu’est devenu City.
Sunderland a donc su bien exploiter ses contres-attaques et a eu la réussite sur coups de pieds arrêtés, bilan un seul but encaissé et trois marqués ce jour.
Qui a dit que le « chat noir » portait malheur ?
Juste L.

Laisser un commentaire intéressant par facebook!

3 commentaires sur “Sessegnon le chat noir qui porte chance.”

  1. Ce n’était pas un match explosif pour Sessegnon et son club. Malgré la victoire ils ont été dominés par Fulham. L’infériorité a eu raison de Fulham, c’était un peu trop sévère ce carton rouge. Le niveau de jeu de Sessegnon baisse depuis le début du championnat et son club subit ce mauvais début de saison. Le club joue trop retranché ce qui lui réussit par moment par ces matchs nuls. Ces joueurs offensifs ne produisent pas du jeu, pas d’initiative alors que Sessegnon, Fletcher, Jonhson et autres ont bien le potentiel.
    Sessegnon a marqué son premier but de la saison, un beau but et ce depuis le mois de mars. Que cette réaction du club relance la saison et que les chats noirs sortent du milieu du tableau!
    Très bon résumé du rédacteur!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *