Quand la presse  algérienne se prononce sur Algérie-Bénin au micro de BENINFOOTBALL !

 

Le Bénin sera dans l’enfer de Blida le 12 octobre 2018, pour y défier la redoutable équipe d’Algérie, dans le cadre des Eliminatoires de la CAN 2019. Les Ecureuils se souviennent encore de cette défaite (1-3) concédée dans le froid algérien. Le 26 mars 2013, alors que les Ecureuils juniors étaient déjà éliminés de la  CAN U-20 (organisée par l’Algérie) , Rudy Gestede honorait sa première convocation avec un but en terre algérienne malgré la victoire sans appel des Fennecs qui n’ont laissé aucune chance à Farnolle à l’époque. Le Bénin s’était préparé à Marseille sous les ordres de Manuel Amoros pour aborder cette rencontre.

Cinq ans après les deux équipes se retrouveront sur les mêmes installations mais dans un contexte différent. Un contexte sur lequel se sont prononcés nos confrères de la presse algérienne. Hamza Rahmouni (LEBUTEUR.COM), Smail Mohamed Amokrane (Quotidien COMPETITION), Amine Beroual (DZAIR TV) et Smail Berhail (Radio Algérie Internationale) ont donné leurs points de vue sur cette rencontre.

 

Smail Berhail

L’Algérie doit gagner

« Ce sera un match difficile, pour les deux équipes, pour la première place du groupe. L’Algérie a les moyens pour gagner ce match et faire un grand pas vers la qualification. Elle a également l’objectif  de chercher la première victoire avec le nouveau coach Belmadi,  devant son public qui comme d’habitude jouera son rôle au stade  de Blida. Les Fennecs sont obligés de chercher une victoire car depuis celle face au Togo lors de la première journée des Eliminatoires, l’Algérie n’a plus gagné de match officiel. En général, en Algérie nous sommes confiants et optimistes sur l’issue de cette rencontre. » Smail Berhail

 

Mohamed Amokrane

Le retour au stade Tchaker tant réclamé par les joueurs

« Deux matches entre les 2 leaders ex aequo du groupe D, cela reflète le niveau des deux équipes et surtout leurs intentions.

Le Benin est allé accrocher les Eperviers chez eux, ce qui est un grand exploit d’autant que le Togo est l’équipe qui risque de s’accrocher jusqu’à la dernière journée pour une place à la CAN. Lorsqu’on sait qu’en cas d’égalité tous les résultats vont être déterrés, on se rend compte que le point arraché à Lomé peut valoir de l’or à condition de le confirmer plus tard à domicile.

Pour  les Verts c’est un autre match que Belmadi attaquera dans l’inconnu, le retour au stade Tchaker ne peut être que bénéfique, car il y aura aussi le retour de la pression positive, que les joueurs binationaux n’ont pas cessé de réclamer.

A Blida l’Algérie aura la faveur des pronostics, à Cotonou par contre, plusieurs facteurs peuvent peser dans la balance, notamment la fatigue, car jouer 2 fois en 4 jours avec des voyages fatigants en vue. Et surtout un minimum de moyens et de temps de récupération peut être lourd de conséquences, le Benin reste tout de même favori chez lui face à une équipe peu rodée et qui a du mal à imposer son jeu à l’extérieur. » Smail Mohamed Amokrane

 

 

Amine Beroual

Un match pour Djamel Belmadi

« Ce sera un match difficile pour les deux équipes. L’Algérie va vouloir gagner devant son public et son nouvel entraineur. Malgré le respect que les Fennecs peuvent avoir pour les Ecureuils, les hommes du coach Djamel Belmadi ont l’expérience qu’il faut pour gagner cette rencontre. Feghouli, Slimani et surtout Mahrez devraient pouvoir permettre à l’Algérie de gagner. » Amine Beroual

 

 

Hamza Rahmouni
Un match pour la communion entre les supporters et Belmadi

« Ce sera un match capital pour Belmadi. Tout le peuple a revendiqué sa prise de fonction et donc il sera soutenu par un grand nombre de supporters ce jour-là. La victoire est du coup plus qu’impérative pour les fennecs. Aussi, les fennecs doivent gagner pour prendre une option pour la qualification mais aussi oublier le passage sombre de Madjer pendant une année où les verts ont régressé. Belmadi veut réussir son retour par un succès avec l’art et la manière et veut aussi apporter sa touche à travers des changements qu’il va opérer. L’événement, sera le retour au stade fétiche Mustapha Tchaker de Blida où on a assuré deux qualifications au mondial en 2010 et 2014. » Hamza Rahmouni

 

Bienvenu AZOMA

Laisser un commentaire intéressant par facebook!

2 commentaires sur “Quand la presse  algérienne se prononce sur Algérie-Bénin au micro de BENINFOOTBALL !”

  1. Le passé est parti, ne le regardez plus, si on avait perdu face aux fennecs dn le passé, cela ne veut pas dire que ns allons continuer de leur prosterner, faut pas aussi dire qu’ils sont favori sur papier, ainsi vous prédites en leur faveur. Que les journalistes prennent note de ceci: ne rien dire du négatif contre nous mêm, car vs obtenez ce que vs confessez. L’histoire n’a rien à faire ici plutôt elle sera re-écrite à Blida. Merci.

  2. Feghouli, slimani et Mahrez n’étaient ils pas dn le groupe face aux scorpions de la Gambie? Le score est resté 1-1, ils ont fait seulmt 1-0 face au Togo à domicile.Mon conseil à Dussuyer et ses poulains: Ne pa estimer l’ennemi en tant que votre supérieur, faites de vs beaucp de force et plus de courage même face au slogan triomphateur des fennecs. David dn la bible s’est beaucp encouragé dev un Goliath violament menaçant. Mais le petit de 17ans a vaincu. Les togolais ont fait des matchs amicaux et se sont bien préparés pour vaincre mais ont été surpris. Pas de crainte, allez! allez!! allez!!! On gagne à Blida et à Cotonou. Je propose à Dussuyer d’être plus défensif tout en surprenant les fennecs d’un contre-attaque de Poté et Mounier, cela payera sûrement. Bne chance à nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *