Quand la CAN devient un problème

Le ghanéens Jordan Ayew présélectionné par son entraîneur pour la can 2012, n’a pas hésité à poser des conditions pour sa participation.

Je voudrais y aller mais si c’est pour être sur le banc, avec le caractère que j’ai, je ne vais pas apprécier. Dans ces conditions, je préfèrerais rester à Marseille. Je veux arriver en sélection pour être un titulaire. Mais comme je suis jeune, ils vont me mettre remplaçant. Je vais avoir une discussion avec les dirigeants de la Fédération ghanéenne après les vacances. J’aime mon pays. Beaucoup de Ghanéens aimeraient être à ma place. Mais je sais de quoi j’ai envie. Pour la sélection, il ne faut pas être trop pressé. Mon père est d’accord avec moi. a déclaré l’attaquant sur RMC.

Quand on voit le nombre important de bons joueurs dont disposent le Ghana, beaucoup peuvent s’interroger sur sa réaction car il devrait être heureux. Cette situation inspire ce commentaire à Benin Football.

Pour la grande majorité des joueurs africains évoluant dans les grands championnats européens, la coupe d’Afrique des Nations devient des fois un problème, voire un gros problème.

D’abord la coupe d’Afrique des Nations se déroule à mi-chemin des championnats européens. C’est une période où se déroule véritablement la course au titre pour les grands clubs ou le risque de  descente en division inférieure pour les clubs moyens.

C’est également le moment idéal pour certains joueurs pour gagner définitivement une place de titulaire ou la perdre car la concurrence est toujours rude.

Qu‘arrivent ils souvent aux joueurs partis pour la can ?

1er cas : le footballeur est  titulaire indiscutable dans son club

Juste après son départ pour la coupe d’Afrique, les concurrents au poste se donnent à fonds pour convaincre leur coach sur le terrain afin de gagner ou de chiper cette place momentanément « abandonné » .Comme le dit le dicton populaire « La nature a horreur du vide.».Cette situation est déjà arrivée à certains footballeurs partis pour la can, et qui n’ont plus retrouvé leur place de titulaire en club après le retour.

2eme cas : le joueur est en quête d’une place en club

C’est le cas le plus compliqué.

Si le joueur ne brille pas à la can, son entraîneur en profite pour faire une croix sur lui en club et lui délivre d’avance un bon de sortie avant la fin de saison.

Si le joueur fait une bonne prestation à la can, son coach peut décider de lui donner une seconde et certains joueurs savent bien rebondir dans leur club après la can.

3eme cas : vous revenez avec une blessure

C’est la colère générale au niveau du staff du club car on ne veut payer la facture d’un service non commandé

Que font certains joueurs à l’approche de la can ?

  • Il y a ceux qui simulent une blessure grave à l’approche de la compétition et déclare forfait .Après la publication de la liste des joueurs retenus, monsieur recommence par jouer tranquillement dans son club et prétend d’un rétablissement plus rapide que prévus.
  • Nous avons le cas de ces joueurs qui annoncent une retraite internationale brutale et imprévue. Rassurez-vous à l’approche de la coupe du monde, ils annonceront leur grand retour.

La leçon pour les grands clubs européens

Un grand coach d’un club anglais qui peinait à laisser partir pour la CAN  un importantissime joueur africain de son système de jeu trouvait totalement bizarre que la Coupe d’Afrique soit organisée en plein milieu du déroulement des championnats européens. Ce joueur déclara forfait pour cause de blessure  mais se remet rapidement sur pied pour jouer dans son club juste avant le démarrage de la compétition.

En employant les meilleurs joueurs africains à prix d’or ou à bon marché pour renforcer leurs équipes, les staffs des clubs européens doivent savoir que le prix à payer est de les laisser jouer la coupe d’Afrique des Nations, seule et plus importante compétition sur le continent.C’est le prix à payer.

Laisser un commentaire intéressant par facebook!

1 commentaire sur “Quand la CAN devient un problème”

  1. Tout ce qui se raconte sur la participation des joueurs africains évoluant dans des grands clubs de l’europe n’est que pur et simple une injustice car s’il y a la coupe d’europe des nations les differentes fédérations européennes arretent leurs championnant afin que les joueurs séléctionnés soient dispo pour jouer dans leurs équipes nationales,n’est-ce-pas là une injustice vraiment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *