Poté : « Il faut qu’on aille dans le même sens »

 

Sa réaction par rapport à la retraite internationale de Gestede, le type de relation qui existe entre lui et le sélectionneur national, ses impressions sur la saison de Steve Mounié, son dégout par rapport à la tricherie observée lors des tournois de centre de formation ; Mickael Poté s’est exprimé sans détour lors d’une interview réalisée par BENINFOOTBALL et AFRIQUE FOOTBALL. L’attaquant de l’Adana a également annoncé lors de cette interview, une bonne nouvelle concernant sa carrière professionnelle.

BENINFOOTBALL : Un de vos amis en sélection, Rudy Gestede, vient de prendre sa retraite internationale pour des « raisons personnelles ». Comment accueillez-vous cette nouvelle ?

Poté : J’ai appris la nouvelle comme vous. C’est triste. Mais comme il a dit, c’est pour des raisons personnelles. On doit respecter sa décision et continuer à travailler. Je sais qu’il continuera à nous soutenir parce que je sais qu’il aime réellement le Bénin.

La presse a tôt fait de dire que votre affinité avec l’entraineur nationale et l’arrivée de Mounié aurait été  à la base de cette décision. Une réaction par rapport à cela ?

Non ! Ça n’a rien à avoir avec ça.  J’ai une affinité avec l’entraineur mais seulement sur le plan sportif. Il me fait jouer parce qu’il pense que c’est le mieux pour l’équipe et il ne me fait pas jouer quand il estime le contraire. Nous avons des rapports normaux entraineur-joueur. Tant qu’il sera coach, il aura mon soutient comme ce fut le cas pour ses prédécesseurs et ses successeurs également auront mon soutien.

Nous sommes à quelques semaines du match face à la Gambie. Que faut-il corriger sur le plan organisationnel et sportif pour que l’équipe nationale aborde ces Eliminatoires dans de meilleures conditions pour une qualification au final ?

On a besoin d’aller tous (Joueurs, staff, dirigeant) dans le même sens, ça n’a pas été le cas à des moments. Nous avons une grande volonté de nous qualifier pour la CAN 2019 puisque nous avons été vraiment déçus de notre récente élimination. Il faudra améliorer toutes les conditions pour qu’à notre arrivée en sélection, nous puissions penser football et rien d’autre. Je pense qu’avec tout ceci réuni et avec la rigueur qui nous caractérise  à chaque regroupement, nous allons préparer dans de meilleures conditions le match contre la Gambie.

Un mot sur Steve Mounié qui réalise une bonne saison cette année ?    

Terrible ! On est content qu’un Béninois fasse de si belles performances. Et il y d’autres aussi qui réalisent de belles choses en club : Fabien Farnolle, Jordan Adéoti… Je suis fier de tous ces confrères qui réalisent de belles saisons. C’est positif pour notre équipe nationale et pour le pays d’avoir cette image-là.

 

APJ (Ndlr : Centre de formation dont il est le fondateur) n’a pas pu se qualifier, pour sa première participation, pour les 1/2 finales du tournoi internationale des centres de formation qui se joue actuellement à Cotonou. Vous êtes déçu de l’ensemble de leurs résultats lors de la compétition ?

Non je ne suis pas déçu. Nous avons un projet sur le long terme et nous sommes en pleine progression. On savait que c’est un tournoi avec un niveau élevé. Maintenant je pense qu’au niveau de la qualité, nous avons été l’une des meilleures équipes à produire du beau jeu. Malheureusement, notre problème en Afrique, c’est sur la vérification des dates de naissance. Au niveau du jeu, on était meilleur mais sur l’impact physique quand vous avez des gamins de 17 ans qui jouent contre leurs professeurs et qui se mettent dans cette catégorie, ça m’exaspère. S’ils pensent qu’en faisant comme ça, les recruteurs ne le remarquent pas, ils se trompent. Ce n’est pas dans notre mentalité de réussir en trichant. Je préfère faire les choses sainement que de réussir avec l’aide d’une quelconque tricherie.

Laisser un commentaire intéressant par facebook!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *