Portrait: Steve Mounié, l’espoir des Écureuils du Bénin!


Actuellement sociétaire de Huddersfield Town en Premier League Anglaise, Steve Mounié, est un footballeur béninois évoluant au poste d’attaquant et dont le talent fait l’unanimité au sein du public sportif béninois. A mainte reprise, il a su prouver tant en club qu’en sélection nationale, qu’on peut toujours compter sur lui. Les cadres de la sélection nationale béninoise étant en pré-retraite internationale, il est le symbole du futur des Écureuils du Bénin. Qui est Steve Mounié le fer de lance de l’attaque béninoise?

Ses débuts

Né à Parakou au Bénin le 29 Septembre 1994, Steve Mounié arrive en France en 1998. Il grandit à Perpignan (Pyrénées-Orientales) et fait ses premiers pas dans le football au Perpignan Football Club puis au FC St Assiscle, à l’ASC Las Cobas et enfin à l’AS Perpignan. À l’âge de 14 ans alors qu’il évoluait en 14 ans Fédéraux, il est repéré par le club Héraultais (Montpellier), un club qu’il intègrera l’année suivante pour la saison 2009-2010.Dès lors, le natif de Parakou va très rapidement gravir les échelons en poursuivant sa progression normalement jusqu’en 2014, année de son premier contrat pro. Au cours de cette année 2014, il évolue principalement avec la CFA, au cours d’une saison en demi-teinte marquée par des blessures.

 

Un tour à Nîmes

Lors de la saison 2015-2016, Steve Mounié est prêté à Nîmes Olympique en Ligue 2 Française par Montpellier. Avec Nîmes, l’international béninois franchit un palier, trouve ses marques et l’efficacité devant les buts. À la fin de la saison, il termine meilleur buteur du club gardois avec 11 buts. Fort de cette expérience, il revient à Montpellier avec un autre galon, celui de l’homme providentiel du club Héraultais.

Retour gagnant

Après une saison aboutie au Nîmes Olympique, Steve Mounié est revenu à Montpellier. Un retour gagnant puis qu’il il aura un statut de titulaire. Petit à petit, il mettra en place son rouleau compresseur. Durant la saison 2016-2017, il formera une bonne paire avec son compatriote béninois Stéphane Sessegnon. En 41 rencontres disputées toutes compétition confondues, Steve trouvera 15 fois le fond des filets adverses et devient par la même occasion le meilleur artificier du club. Une bonne saison qui voit sa côte s’augmenter. A la fin de la saison, il sera la priorité de plusieurs grosses écuries européennes. Son nom sera cité un peu partout en Europe. Mais finalement, il décide de rester de ne pas trop s’enflammer et choisi un club promu en PLA dont le projet l’a séduit et aussi pour avoir plus de temps de jeu. Il rejoint  Huddersfield Town le 5 juillet 2017, pour un montant de 13 millions d’euros. Depuis, son arrivée, hormis quelques pépins physiques, Steve respire la forme et continue son ascendance avec  9 buts déjà à son actifcette saison. Son objectif pour la saison, est d’assurer le maintien de son actuel club. Un gros défi qu’il est en phase de réaliser puisqu’il est toujours présent dans les grands rendez-vous du club et chacun de ses buts ont une importance capitale pour les Terriers. Actuellement, les Terriers sont 16ème au classement général en PLA avec 32 points au compteur.

Écureuils

Étant né d’un père français mais au Bénin, Steve Mounié avait le choix entre la France et le Bénin. Il a préféré jouir de son droit de terre et a opté pour les Écureuils du Bénin. Il rejoindra les Écureuils lors de la saison 2015-2016 lorsqu’il était en prêt à Nîmes Olympique. Il compte aujourd’hui 10 matchs pour un but marqué. Malgré ce maigre ratio, il reste l’un des meilleurs sur le front de l’attaque béninoise.

Fort du pied droit et de la tête, Steve Mounié est l’un des footballeurs béninois les plus en vue actuellement. Son talent n’est plus à démontrer. Âgé seulement de 23 ans, il représente déjà l’espoir de tout un pays.  En club, il est l’un des pions essentiels du dispositif offensif de son entraineur pour ne pas dire le patron de l’attaque des Terriers.  Bon vent à l’Écureuil.

Laisser un commentaire intéressant par facebook!

1 commentaire sur “Portrait: Steve Mounié, l’espoir des Écureuils du Bénin!”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *