Olivier Verdon, la promesse d’un avenir triomphant !

Les Ecureuils du Bénin ont enregistré un nul 0-0 contre le Togo de leur déplacement à Lomé ce dimanche pour le compte de la 2è journée des Éliminatoires de la CAN 2019. Pour ce match, Olivier Verdon a été l’une des satisfactions avec une grande prestation à la clé. Des performances encourageantes du joueur de 22 ans qui se révèle comme un atout majeur pour la relève.

Né le 05 Octobre 1995 à Clamart d’une mère béninoise et d’un père français, Olivier Verdon fît ses débuts dans le football avec l’US Torcy. Plus tard, Verdon passa par le centre de formation du RC Lens puis à Tassy en Division d’honneur avant de rejoindre Angoulême en CFA 2 où il fut repéré par Bordeaux ; club qu’il rejoignit en janvier 2016. Il se démarqua en se montrant comme l’un des joueurs phares de la réserve bordelaise. Il signa son premier contrat professionnel avec ladite équipe en Avril 2017 avant de faire ses débuts en Ligue 1 en Novembre de la même année contre l’Olympique de Marseille.

Arrivé à Sochaux cet été, Olivier Verdon nourrit déjà beaucoup d’espoir. Le joueur âgé de seulement 22 ans s’est imposé de façon fulgurante dans l’axe de la défense sochalienne. En six journées de championnat, le natif de Clamart a été titularisé autant de fois, devenant ainsi une pièce maîtresse du dispositif de Sochaux. Venu en Ligue 2 pour mieux s’aguerrir, Verdon a bien débuté son exercice et sera à l’horizon l’un des joueurs les plus remarquables de l’antichambre française.

Olivier Verdon et son ascension en équipe nationale !

Stéphane Sessegnon – Olivier Verdon – Emmanuel Adebayor

En Mars 2017, Olivier Verdon honore de sa première sélection avec le Bénin lors d’un match amical face à la Mauritanie. Il compte à ce jour cinq sélections. Souvent utilisé comme arrière droit par l’ex sélectionneur béninois, le grand défenseur central semble retrouver ses marques dans l’effectif de Dussuyer. Titulaire dans la défense expérimentale à trois contre le Togo, Olivier Verdon a croqué l’attaquant vedette du Togo, Emmanuel Adébayor. Présent physiquement et techniquement, Verdon n’a pas failli un seul instant devant les petits gris-gris de l’ogre togolais. Ce dernier finit par lui offrir son maillot à la fin du match. Il a même fait de l’ombre aux autres expérimentés défenseurs Khaled Adenon et Salomon Junior. A cette allure, le jeune joueur est déjà perçu comme la relève dans la charnière centrale de la sélection. Dans quelques années certains cadres de l’équipe vont déserter au profit des jeunes. Une occasion en or donc pour lui d’écrire de belles pages du football béninois.

 

Faudel Amoussou

Laisser un commentaire intéressant par facebook!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *