Les dieux du football béninois fâchés contre Rudy Gestede ?

En Avril 2017, Rudy Gestede a annoncé sa retraite internationale. Dans une interview exclusive accordée à notre site, l’attaquant qui a vu le jour à Essey-lès-Nancy en France a annoncé et dévoilé les raisons de sa retraite anticipée. Mais depuis cet été, le joueur de Middlesbrough tente vaille que vaille de revenir en sélection. Mais, il n’a toujours pas l’occasion de se revêtir à nouveau des couleurs nationales. Et pour cause, les pépins physiques comme à l’accoutumée. C’est à croire que les dieux du football ne sont pas favorables à son retour avec les Écureuils.

Arrivé en sélection béninoise en 2013 sous la houlette du technicien français Manuel Amoros, Rudy Gestede a disputé 11 matchs avec les Écureuils pour trois réalisations. En Avril 2017, il nous a confié en exclusivité sa retraite internationale. Il nous a également parlé de ce qui a motivé sa décision.

« Il me reste avec l’aide de Dieu quelques années mais pour des raisons personnelles que je ne dévoilerai pas, il est préférable que je prenne ma distance avec la sélection. Ce n’est pas une décision facile étant donné que j’y ai pris énormément de plaisirs et que je me suis fait plusieurs amis avec qui je resterai forcement en contact. L’ambiance était vraiment bonne et l’entente avec le sélectionneur était super » a martelé l’avant-centre.

Depuis l’ère ll de Michel Dussuyer, l’attaquant franco-béninois a exprimé son envie de revenir en sélection nationale. Alors qu’il aurait pu revenir pour participer à la Coupe d’Afrique des Nations, le sélectionneur national a estimé trop juste son retour à pareil moment. Convoqué à nouveau en Août dernier pour jouer les matchs amicaux contre la Côte d’Ivoire et l’Algérie en Septembre, Rudy Gestede s’est blessé à l’entraînement et a vite fait de retourner à l’infirmerie des Boro en Angleterre. Guéri et convoqué à nouveau face à la Zambie pour un autre match amical, l’ancien Messin fait à nouveau une rechute.

Les dieux béninois ont-ils une dent contre Gestede ?

Cela semble tout à fait plausible. Les footeux béninois n’ont pas digéré cette retraite précoce. Et les dieux sûrement. Alors qu’il tente de se relancer avec les Jaunes, les blessures l’en éloignent. Et constat amer, Rudy Gestede n’est plus également en confiance en club depuis cette fameuse retraite. Blessure au tendon, cheville cassée, blessure à la cuisse, il a passé plus de temps à l’infirmerie que sur les rectangles verts. Et cerise sur le gâteau, l’ancien joueur d’Aston Villa s’est fait propulsé au banc de touche depuis la saison dernière. Il a perdu sa place de titulaire au profit du jeune congolais de 26 ans Britt Assombalonga. Logiquement, l’ex international béninois n’a pas les faveurs de son coach Jonathan Woodgate. Cela dit, c’est donc la galère pour Rudy Gestede depuis un moment. Il lui faudrait surtout un pardon des dieux du football sans doute fâchés. À 30 ans, il a indubitablement quelques belles années à faire encore dans le football.

Il nous faut Rudy Gestede en équipe Nationale !

Du talent, il en a. Rudy Gestede a fait la pluie et le beau temps de plusieurs clubs en Angleterre notamment Blackburn Rovers ou encore Cardiff City. Il a longtemps représenté le Bénin en Premier League Anglaise et a marqué des buts de classe mondiale contre les grosses cylindrées de l’élite du football au pays de Wayne Rooney. En plus du talent, il a de l’expérience. Le Bénin rentre petit à petit dans le cercle très fermé des grosses nations de football sur le continent noir. Mais l’armada offensive des Écureuils laisse à désirer. Il y a de moins en moins de compétitivité et ça ne se bouscule pas en pointe car il n’y a plus assez d’avant-centres de carrière. Son retour pourrait donc ramener de la concurrence et donc l’efficacité de l’arsenal offensif.

Rudy Gestede devrait donc se réconcilier avec lui-même, le public sportif béninois et les dieux. L’ancien sociétaire de l’AS Cannes est parti sans crier gare. Et son retour n’est peut-être pas vu du bon œil de tout le monde. Mais d’une manière ou d’une autre, Rudy Gestede est bien béninois par le sang et relié à Ouidah et la famille Quenum. À 30 ans, Rudy Gestede est toujours opérationnel et pourrait sans doute être une plus-value pour Dussuyer. Il n’est pas superflu de préciser que le Bénin affronte le Nigéria en Novembre pour les éliminatoires de la CAN 2021. Son retour pour ce match sera d’une grande utilité devant des Supers Eagles avec beaucoup de joueurs d’expérience.

Faudel Amoussou©

Laisser un commentaire intéressant par facebook!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *