Le Bénin n’a pas peur du Sénégal

Chaque jour qui passe dans cette Coupe d’Afrique des Nations permet au Bénin d’écrire, encore un peu plus, un bout de son histoire. En effet, les écureuils sont qualifiés pour les quarts de la finale du tournoi continental grâce à un parcours synonyme de solidité. Les hommes de Michel Dussuyer, 60 ans, sont parvenus à atteindre la phase finale de la compétition grâce à trois matchs nuls (2-2 contre le Ghana, 0-0 face à la Guinée-Bissau et le Cameroun) avant de se défaire du Maroc, au bout du suspense, en huitième de finale.

 

Un moment qui restera gravé dans la tête de tous les Béninois

 

Les coéquipiers d’Emmanuel Imorou, titulaire pour cette rencontre, ont sorti un match d’hommes face au Maroc pour arracher leur ticket aux tirs aux buts. Après avoir ouvert le score à la 53ème minute, les Béninois ont logiquement reculé, afin de conserver cet avantage, mais ont craqué sur une frappe de Youssef En-Nesyri à un quart d’heure du terme. Les Marocains ont même eu la balle de la qualification, dans les ultimes secondes du temps réglementaire, mais Hakim Ziyech a envoyé son pénalty sur le poteau. Un signe avant-coureur de l’exploit béninois. En prolongations, les Béninois ont serré les dents en étant en infériorité numérique après l’expulsion d’Adénon pour un second carton jaune. Puis, la libération est apparue au terme d’une éprouvante séance de tirs au but.

 

D’ailleurs, Emmanuel Imorou ne réalise pas encore vraiment ce qu’il se passe au pays, comme il l’explique à France24. « Je ne sais pas si j’ai vraiment conscience ou si je mesure vraiment le phénomène. Mais déjà, après avoir passé le premier tour, on a vu des images au pays, on a reçu des messages… On a vu le ministre des Sports, le président de la Fédé, on a eu le président de la République par personnes interposées.. ».

 

Sénégal : le prochain obstacle

 

Désormais, le Bénin doit encore affronter un très gros adversaire, un favori au titre final de la Can2019 comme le Sénégal. Les hommes d’Alios Cissé, qui se sont défaits du Ouganda 1-0, peinent encore à rentrer dans leur tournoi mais arrivent clairement avec une étiquette de favori pour cette rencontre. Toutefois, les Béninois comptent jouer, encore une fois, leur carte à fond. Alors que leur tournoi est d’ores-et-déjà plus que réussi, les Écureuils sont prêts à livrer une nouvelle bataille face aux coéquipiers de Kalidou Coulibaly et de Sadio Mané. « On sait qu’ils sont meilleurs que nous, qu’ils sont archifavoris et que tout le monde nous donnera perdants au départ. On va tâcher d’être solides, on sait que c’est compliqué de nous mettre des buts et qu’on est capables de marquer aussi, dans le jeu comme sur coups de pied arrêtés » s’entête Imorou. Pour la première fois de son histoire, le Bénin est en quart de finale de la Coupe d’Afriques des Nations (quatrième participation au total) et le pays ne compte pas encore mettre un terme à ce fantastique rêve. Les Lions de la Téranga sont prévenus, il faut se méfier des écureuils.

Laisser un commentaire intéressant par facebook!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *