Kiki et Djigla, le mal des David !

Situation désespérante et alarmante pour deux internationaux béninois évoluant en Ligue 2 Française. D’un côté le pensionnaire du Stade Brestois 29 David Kiki et de l’autre côté David Djigla, sociétaire des Chamois Niortais. Deux joueurs pourtant talentueux mais qui vivent une situation cauchemardesque au pays de Zinedine Zidane.

 

 

David Kiki

La grosse mauvaise décision de la carrière du jeune homme aura peut-être été de parapher un bail avec le Stade Brestois 29. Arrivé au club en Août 2017 en provenance de Niort, le natif de Vakon n’a disputé que 12 rencontres de championnat en 38 journées pour le premier acte. Un ratio assez faible justifié par la grosse concurrence au poste de latéral gauche dans son club. Pour sa deuxième saison en Bretagne, la situation est d’autant plus criarde. En 7 journées, l’arrière gauche béninois n’a connu la moindre minute en championnat. Et cette fois ci, cette contre performance remarquable s’est expliquée par un pépin physique contracté lors de la pré saison. Mais là où le bât blesse, la blessure n’explique pas l’absentéisme notoire du joueur puisqu’il a dévoré de façon gourmande 90 minutes à lui offertes par son coach Jean Marc Furlan en Coupe de la Ligue cette saison. Et aussi, David Kiki a répondu à l’appel du sélectionneur national Michel Dussuyer et a pris part à l’intégralité de la rencontre contre le Togo à Lomé. Clairement, c’est la descente aux enfers pour le joueur de 24 ans. Encore lié au club jusqu’en 2020, un prêt ou un transfert l’hiver prochain peut être envisagé pour le joueur afin d’avoir des minutes pour s’exprimer et progresser dans son jeu.

 

David Djigla

Pour l’ancien des Girondins de Bordeaux, la situation n’est pas aussi ahurissante. Arrivé à Niort en 2015, le joueur de 23 ans connaît des hauts et des bas. Très en point techniquement, les pépins physiques ont assez éloigné le joueur des pelouses la saison dernière. Au bilan de l’exercice dernier, le natif d’Avakpa a livré 22 matchs dont 12 en tant que titulaire. Et ceci sous les ordres de Denis Renaud. Lors de la préparation d’avant saison, Patrice Lair, le nouvel entraîneur du club a fait confiance au jeune attaquant béninois. Pour le compte de la première journée, l’international béninois a connu les 18 dernières minutes de jeu. Depuis lors, David Djigla a disparu des radars pour cause de blessure et de choix de l’entraîneur. Pourtant convoqué avec le Bénin face à Togo, Djigla a été jugé apte pour reprendre les activités sportives. Vivement Djigla à nouveau sur les pelouses de Ligue 2 française.

 

Les deux David semblent connaître des situations semblables. Si Kiki est déjà dans les abysses, Djigla pourrait également sombrer s’il ne renoue pas très vite les liens avec les pelouses. Djigla peut toujours s’attacher aux Chamois mais son ancien coéquipier des chamois devrait lui penser à aller s’aguerrir ailleurs puisque tout porte à croire qu’il ne rentre plus dans les schémas tactiques de Brest, actuel 3è de Ligue 2.

 

Faudel Amoussou

Laisser un commentaire intéressant par facebook!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *