Hervé Quenum, tel un phénix qui renaît de ses cendres !

 

Il a disparu de la scène du football béninois. Lui c’est Hervé Quenum. L’ancien joueur des Requins de l’Atlantique, se redonne un nouveau souffle du côté de l’Association Sportive de la Vallée de l’Ouémé ( ASVO) , club en pleine progression en D2 béninoise. Le natif de Lokossa, qui avait entre temps quitté les  » Awissi Wassa », pour prendre la direction de l’ambitieuse formation de ASVO, renaît de ses cendres. Son point de chute lui permet de revenir à son meilleur niveau. Le joueur formé au CIFAS s’est confié au site Beninfootball et nous a essentiellement parlé de sa renaissance du côté du club d’Adjohoun, et surtout de ses ambitions.

Béninfootball : Peut – on savoir qui est Hervé Quenum ?

Hervé Quenum :  » Moi c’est Hervé Constant Quenum . J’ai vu le jour le 10 Décembre 1990 à Lokassa. Je suis connu pour ma polyvalence. Défenseur central de prédilection, je peux jouer en milieu défensif ou en tant qu’ailier droit ou gauche. Je m’adapte aux préférences du coach. « 

Clubs parcourus ?

 » J’ai fait deux ans avec les Requins de l’Atlantique (en 2010 – 2012),une saison avec respectivement Soleil FC et Tonnerre de Bohicon(2013-2014). J’ai joué au Mogas 90, par la suite (2014 – 2016). Avant de rejoindre ASVO (2017-2018) , j’ai fait un escal non abouti par les Requins encore. « 

Pourquoi avoir quitté la D1 pour la D2?

 » Je suis allé à ASVO parce que c’est une bonne equipe et qui a d’énormes ambitions. C’est pour aussi me relancer dans le championnat, me refaire une santé. Car on avait connu une crise qui a fait que nous les joueurs avions eu des croques de parcours. Par ailleurs j’ai quitté les Requins pour des raisons personnelles. « 

Le choix ASVO, regret ou satisfaction ?

 » C’est un très bon choix, je l’avoue. Je ne nourri aucun regret. C’est une équipe sérieuse avec un président très gentil et qui gère avec parcimonie. Il s’agit de Mr Marcellin Bocovè. Tout est bien réuni pour un bon travail. Maintenant ma forme y est ! « 

Quel sont tes ambitions ?

 » Primo la montée avec ASVO car actuellement nous sommes déjà qualifiés pour les plays offs en étant 2è du groupe Sud à une journée de la fin. Secondo c’est de faire valoir mes preuves hors du pays. C’est mon grand objectif. « 

La montée est possible ?

 » Avec la bonne ambiance qui règne et le groupe conscient qu’on a , c’est possible. Vu que aussi les dirigeants ne ménagent aucun effort pour nous soutenir. Nous avons récemment pris un nouveau coach congolais David Prikissi et on s’entend déjà. C’est de bonne augure « .

Relation entre Damien Kakpo et toi ?

«  Comme avec tous les autres partenaires on s’entend très bien. Damien est plus qu’un ami pour moi, c’est un frère. On se partage tout car on n’avait jouer ensemble à Soleil FC et d’ailleurs c’est lui qui m’a convaincu pour ma venue à ASVO. Son absence agit sur le groupe »

Un retour avec les Écureuils ?

 » Je rêve toujours revenir avec les Écureuils si la chance m’est accordée. C’est toujours une fierté d’arborer le maillot national « 

Tu n’as jamais eu de sollicitations à l’étranger ?

 » Oui bien sûr. J’ai été à un test au Nigéria et vous connaissez bien le système nigérian.Il ne considère pas trop les étrangers. Ensuite, lors des éliminatoires de la CAN U-20 Rwanda 2009, où nous avons éliminé le Maroc ( avant d’être éliminé par le Mali), ma performance a éblouit les recruteurs présents et j’avais eu un contrat mais hélas.. »

À quoi était dû l’échec de ce contrat ?

 » C’était dû à ma blessure contracté pour le match contre le Mali. Les managers étaient venus de Rabat pour me suivre et après ce match je dois normalement voyager. Mais malheureusement je me suis blessé au genou. »

Vous avez des propositions sur la table actuellement ?

 » Oui des clubs de la D1 béninoise pour le moment « .

Mot de fin

« Je remercie beaucoup le public béninois d’avoir toujours de l’affection pour le football et je leur demande de toujours nous soutenir et un jour ils seront fiers de notre pays. Je dis aussi merci à ceux qui me soutiennent toujours et par la grâce de Dieu, le travail va payer. »

Laisser un commentaire intéressant par facebook!

You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.

Ajouter un commentaire

Votre commentaire