EXCLU, Yannick Aguemon : « Je me battrai durement pour représenter mon pays natal »

Agé de 25 ans, Yannick Aguemon, jeune attaquant franco-béninois est une perle offensive de l’OH Louvain. Joueur doté de plusieurs facultés, il peut évoluer tant bien sur les flancs de l’attaque comme en pointe. Passé par Toulouse et l’équipe française des U20, le jeune attaquant d’origine béninoise a décortiqué sa saison actuelle, son choix de la Belgique et son éventuelle nationalité sportive au micro de Bénin Football.

 

 

Bénin Football : Yannick, comment se déroule votre saison du côté de l’OH Louvain en Proximus league ?

 

Yannick Aguemon : Plutôt bien. On est entrain de lutter pour essayer de remporter cette première tranche du championnat. Le club nourrit de grandes ambitions mais il ne faut pas trop penser à cela. Il faut qu’on reste concentrer sur le travail à faire afin d’être le plus serein possible pour les matchs.

 

Vous êtes passés par la France notamment Toulouse et Strasbourg. Pourquoi n’aviez vous pas continuer dans le championnat français ? 

 

J’aurai pu rester en France car j’avais quelques sollicitations. Mais je voulais connaître autre chose, un autre football. J’avais voulu tenter ma chance dans un autre pays.

 

Le choix de la Belgique. Vous nous en parlez ? 

Je ne connaissais pas trop le championnat belge sauf que j’avais connaissance de certains clubs qui ont joué la coupe d’Europe comme Anderlecht, le Standard de Liège. Une offre de la Belgique est venue sur la table et ce qui m’intéressait le plus était de retrouver du temps de jeu. Et ce club, l’Union Saint Giloise et le coach Marc Grosjean me donnaient cette possibilité de beaucoup jouer. Du coup j’ai foncé et je me suis pas trop posé de questions.

 

Vous aviez porté le maillot français en U-20. Avez vous déjà pris une décision en ce qui concerne votre nationalité sportive ? 

 

Oui, j’ai fait la sélection des jeunes en France. En ce moment, le sélectionneur béninois Manuel Amoros et la Ministre des Sports Naomie Azaria se sont déplacés sur Toulouse pour me convaincre de ralier la sélection béninoise. Mais j’étais trop jeune et pas encore professionnel car je n’avais que 19 ans à l’époque. Et mon objectif premier était d’abord de signer pro. Je leur ai dit cela et ils ont respecté ma décision. Maintenant j’ai grandi et je suis plus mature. Mes parents sont béninois. Pourquoi ne pas représenter ma patrie. Mais avant tout il faut que je connaisse l’objectif de la sélection béninoise, l’organisation parce qu’il faut savoir où mettre mes pieds. 

 


Je suis fier d’être béninois


 

 

Puisque vous êtes béninois d’origine, aimeriez vous représenter dignement vos origines ? 

 

Je suis fier d’être béninois et cela représentera une énorme fierté pour ma famille, surtout mon père et moi même. Si les paramètres sont au vert, oui je me battrai durement pour représenter mon pays natal.

 

Un mot à la famille Aguemon au Bénin ?

 

Je salue la famille. Il y a un petit moment que je ne suis pas revenu au bercail. Je pense à eux chaque fois. J’embrasse ma grand mère maternelle de la famille Moutaïrou. Je salue toute la famille et tous les béninois. Je vous embrasse. 

 

Entretien réalisé par Faudel Amoussou

Laisser un commentaire intéressant par facebook!

1 commentaire sur “EXCLU, Yannick Aguemon : « Je me battrai durement pour représenter mon pays natal »”

  1. J’apprécie votre article mais je déplore l’attitude de certains binationaux qui placent l’Afrique et leur pays d’origine au second rang. Ce n’est que lorsque les portes des sélections européennes sont définitivement fermées qu’ils tombent brutalement amoureux de leur pays d’origine et qu’ils deviennent fiers de jouer pour … le seul objectif étant d’être international et d’enrichir son palmarès. Il faut assumer ses choix ou dire clairement qu’on a fait un volte-face. C’est assez! Qu’ils arrêtent de nous manipuler! Il n’est pas le seul et tant mieux pour lui s’il peut aider les écureuils.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *