Europe : Les Tops dans le rang des internationaux béninois !

Cette saison fût marquée par la mutation de plusieurs joueurs cadres de la sélection Nationale béninoise vers d’autres clubs dans le même pays où dans d’autres. Aussi, d’autres joueurs ont su monter en division supérieure avec les clubs en Europe. Ses nombreuses mutations ont été de bonne augure pour bons nombres des joueurs béninois qui ont su tiré leur épingle du jeu cette saison par des prestations régulières et un bon apport personnel pour leurs clubs. Bénin Football vous propose en exclusivité les joueurs béninois qui ont réalisé une saison exempte de bavure.

Khaled Adenon

Autrefois pensionnaire de la Domino’s Ligue 2 avec son club Amiens, les amiénois qui venaient de National n’ont joué qu’une saison en Ligue 2 pour accéder à l’élite française ; la Conforama Ligue 1. Khaled Adenon qui a connu des difficultés dans sa carrière notamment sa suspension d’un an par la FIFA en 2012 se redécouvre de nouveau avec une ascension fulgurante depuis deux saisons avec son club. Cette saison, l’intrépide Adenon est l’un des piliers de la défense du club promu avec une présence exceptionnelle et des statistiques satisfaisante. Même si Amiens va cravacher pour se maintenir en Ligue 1, on note une prestation hors norme du patron de la défense béninoise qui a disputé 31 matchs pour environs 2705 minutes. Auteur d’une passe décisive en championnat, il est à préciser que l’ancien de l’ASEC Mimosas a joué 2 matchs de la coupe de la Ligue pour 180 minutes. À quelques journées de la fin du championnat, l’homme âgé de 32 ans devra porter encore ses coéquipiers jusqu’à l’objectif final : le maintien.

 

Jordan Adéoti

Libre de tout contrat après la fin de son bail avec le Stade Malherbe de Caen, Jordan Adéoti a préféré la Ligue 2 pour se relancer. Arrivée en Juillet 2017, le milieu défensif est déjà un exemple à l’Association de la Jeunesse de la ville d’Auxerre. Choix parfait car le joueur de 29 ans vit une saison presque sans tâche. Avec 32 matchs joués en championnat, Jordan Adéoti compte 2654 minutes pour 3 buts et 2 passes décisives. Aussi, faut-il rappeler que Adéoti a fait deux apparitions en coupe de France et une apparition en coupe de la Ligue. De Toulouse B passant par US Colomiers, Laval ou encore Caen, le «Garçon propre» comme on l’appelle amicalement n’a jamais fait une aussi bonne saison. Il ne serait pas sage de ne préciser que le dossard 8 d’Auxerre est également le capitaine dudit club de football.

 

Steve Mounié

Il est l’un des joueurs qui fait la fierté du pays depuis deux saisons. Meilleur buteur Africain de la Ligue 1 française la saison passée (14 buts) avec Montpellier, le natif de Parakou qui a également fait ses preuves avec Nîmes a voulu réaliser son rêve cette saison ; celui de jouer en English Premier League. 13 Millions d’euros + bonus, c’est la somme qu’a dépensé Huddersfield pour l’enrôler l’été dernier. Cette saison, malgré les pépins physiques qui l’ont éloigné quelques peu des pelouses, il s’est illustré par 7 buts et 2 passes décisives en 26 matchs de Premier League. En FA Cup, Mounié a également frappé 2 fois au buts en trois sorties. Si l’objectif actuel du club est le maintien, Steve Mounié réalise, lui déjà, un exploit individuel vu la complexité du championnat Anglais.

 

Mickaël Poté

Mickaël Poté, c’est comme du vin. Il se bonifie en vieillissant. Le vétéran, âgé de 33 ans apporte son expérience du côté d’APOEL Nicosie. L’ancien Aiglons a fait parler de lui en étant le premier joueur béninois à fouler la pelouse du Santiago Bernabéu en Ligue des Champions. Le natif de Lyon  a d’ailleurs inscrit deux buts dans ladite compétition faisant de lui, le meilleur buteur béninois dans l’épreuve. L’ancien Clermontois arrivée en à l’APOEL cet été a marqué le club par sa prestation de qualité en C1. Pour l’exercice 2017-2018, l’international béninois a disputé 33 matchs pour 12 buts dont 9 en championnat.

 

Stéphane Sessegnon

Le capitaine emblématique de la sélection nationale du Bénin s’est une fois encore illustrée cette saison. Âgé de 33 ans, Stéphane Sessegnon n’a rien perdu de son immense talent et ne cesse d’émerveiller Genclerbiligi SK. L’homme qui avait laissé ses marques dans la capitale française, à Sunderland, à West Bromwich ou encore même à Montpellier gagne peu à peu le cœur des supporters du club basé à Ankara en Turquie. Cette saison, «Diogo Pourri» avait débuté du côté de Montpellier où il a participé à 18 rencontres pour un but. Ensuite il rejoignit la Turquie lors du mercato hivernal avec pour objectif d’aider son nouveau club à se maintenir en Süper Lig. Depuis son arrivée, le dossard 84 du club a disputé 13 matchs pour 3 buts. Stéphane Sessegnon indéniablement pourri de talent apporte une grosse plus-value à son club qui néanmoins lutte encore pour le maintien.

 

 

Faudel Amoussou

Laisser un commentaire intéressant par facebook!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *