Europe : Les flops dans le rang des joueurs béninois cette saison !

A quelques journées de la fin des grands championnats d’Europe, l’heure est au bilan. Il urge de faire une analyse sur la performance des pros béninois inscrits dans les divers championnats et compétitions avec leurs clubs respectifs. Pensionnaires pour la plupart dans les divisions (Ligue 1 et Ligue 2 entre autres) en France, les Ecureuils sont également inscrits en Turquie, en Autriche, en Belgique, en Angleterre. Même si une majeure partie de ces joueurs connaissent une saison réussie avec leurs clubs, ce n’est pas le cas pour d’autres qui connaissent une saison difficile sur le plan individuel.

 

Voici la sélection de Bénin Football des joueurs qui ont moins brillé cette saison.

Fabien Farnolle

Gardien de but du Yeni Malatyaspor, Fabien Farnolle autrefois pensionnaire du Havre AC affiche une piètre performance cette saison. Parti de la Domino’s Ligue 2 en France pour la Süper Lig en Turquie, Farnolle présent au club depuis Juillet 2017 n’a pas été beaucoup utilisé. Le numéro 1 des buts béninois est apparu seulement trois fois cette saison en championnat en 30 journées. Pendant 27 journées, l’ancien des Girondins de Bordeaux a suivi les matchs du banc des remplaçants en tant que doublure. Mais en « Türkiye Kupasi » c’est à dire la coupe de Turquie, le gardien au gant d’acier Fabien Farnolle a joué 4 matchs en 4 sorties. En tout, on note 7 titularisations pour l’ancien clermontois soit 630 minutes. Une statistique très peu rassurante pour celui qui fût par le passé meilleur joueur de Ligue 2 française et l’un des meilleurs gardiens de ce championnat avec un peu plus de 180 apparitions. Le géant gardien de but âgé de 33 ans reste lié au club turc jusqu’en Juin 2019. Avec cette fréquence de jeu, Fabien Farnolle, implacable dans les 7,21 mètres pourrait perdre la notoriété qu’on lui connaît.

 

David Kiki

Le 21 Août 2017, David Kiki a posé ses valises dans la ville de Brest. Parti de Niort pour un avenir meilleur, David Kiki peut être considéré le plus gros gâchis du mercato estival dernier, côté béninois. Jeune et prometteur, l’ascension fulgurante du jeune joueur de l’ASM Belfort en D4 à Niort en D2 a été un modèle de réussite. Titulaire indiscutable dès son arrivée à Niort, le natif d’Akpro-Missérété qui a connu 69 apparitions sous les ordres de Dénis Renaud est tombé bien bas. Cette saison du côté du Stade Brestois, David Enagnon Kiki n’a disputé que 12 matchs en championnat pour 990 minutes. Aussi, on note une apparition de David Kiki en Coupe de la Ligue. Des statistiques exécrables qui laissent croire que l’ancien Niortais est logiquement barré par la concurrence.

 

Cédric Hountondji

Formé au Stade Rennais, le géant défenseur béninois évolue actuellement en Major League Soccer. Pensionnaire du New York City, Cédric Hountondji ne s’est pas encore roué au dispositif de Patrick Vieira. Arrivé seulement en Janvier dernier, le joueur ayant quitté le Gazélec Ajaccio vivait déjà une saison cauchemardesque. En froid avec son ancien coach Albert Cartier, il n’avait disputé que 180 minutes en Ligue 2 soit deux matchs.  Du côté des États Unis, tout ne semble pas aller pour le mieux pour l’ancien Rennais. Pour preuve, après 5 journées de Major League Soccer, Cédric Hountondji n’a joué qu’un match pour un peu moins de 5 minutes. Des stats qui ne sont pas rassurantes pour l’international béninois.

 

Sessi d’Almeida

Sessi d’Almeida n’a sans doute pas connu une carrière reluisante jusqu’à présent. Pensionnaire de Blackpool en League One ; troisième division Anglaise, le jeune joueur parti pour un bel avenir connait les mauvais jours de sa carrière de joueur. Formé aux Girondins de Bordeaux, le joueur gagnant de la coupe Gambardella en 2013 n’a puis signé pro avec l’équipe première. Le capitaine de la réserve bordelaise qui s’engageait avec la réserve du PSG n’a vraiment pas brillé. Arrivé en Angleterre notamment à Barnsley, une vilaine longue blessure a éloigné l’ancien milieu défensif francilien des pelouses. Parti pour se relancer, d’Almeida sombre dans les entrailles de la League One ; un championnat long et difficile. Cette saison, le joueur très technique n’a disputé que 23 matchs sur 44 sorties son club en championnat. Avec environs 965 minutes. Pour un joueur aussi talentueux et venant du PSG, ce n’est pas lénifiant.

 

Djiman Koukou

Pensionnaire du club ayant le plus gros budget de la Ligue 2 (RC Lens), Djiman Koukou n’est pas au cœur des activités du club. Arrivé libre en Juillet 2016 en provenance de Niort, Djiman Koukou titulaire indiscutable à Niort changera de costume.  Le joueur passé par Evian ou encore le Portugal semble ne pas être en grande confiance depuis son arrivée dans la ville de Lens. Même s’il a la confiance de son coach, il n’est pas très présent sur les pelouses. Parfois capitaine lors de ses titularisations, Djiman Koukou qui entre temps a montré un penchant pour la Ligue 1 ne donne pas l’impression de plaire. Pour le compte de la campagne 2017-2018, il a disputé seulement 16 matchs pour environs 1039 minutes. Pour un joueur avec autant de potentialité, il reste à faire.

 

Frédéric Gounongbé

L’une des plus grosses déceptions dans la lignée des internationaux béninois depuis deux saisons, c’est bien Frédéric Gounongbé. Sa situation s’envenime encore et n’est pas près de s’améliorer à deux mois de la fin de son contrat. La situation de Frédéric Gounongbé devient empirique surtout cette saison où le gaucher de Cardiff City n’a disputé que 3 matchs.  Avec seulement 23 minutes jouées, cette contre performance reste déplorable et l’on se demande si l’Angleterre fut un bon choix pour l’ancien de Westerlo. À 29 ans, Frédéric Gounongbé connait indéniablement les pires moments de sa carrière.

 

 

Faudel Amoussou

Laisser un commentaire intéressant par facebook!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *