Entretien avec Sidoine OUSSOU : « La qualification pour la CAN 2012 est encore possible ! »

SIDOINE OUSSOU Neuf Ecureuils expatriés ont été convoqués pour le match de la 5ème journée des éliminatoires de la CAN 2012 face au Burundi dimanche. Avec les forfaits de Michael Poté et de Emmanuel Imorou ; le sélectionneur Edmé Codjo peut compter sur les sept « rescapés » parmi lesquels l’attaquant Sidoine Oussou. L’ancien buteur de l’Aspac devrait disputer son premier match avec les Ecureuils depuis son transfert en Janvier dernier dans le club de Vaalerenga IF, actuel 9ème de la 1ère Division norvégienne qui compte 16 équipes. L’attaquant de 19 ans, déjà buteur en Club veut remettre cela en Sélection dès Dimanche face aux Hirondelles burundaises. Pour lui, le Bénin a encore des chances d’être à la CAN 2012…

Beninfootball.com : Vos sentiments pour votre grand retour en Sélection?

Sidoine Oussou : Ecoutez ! bien  sur, on ne peut qu’éprouver des sentiments de joie et de satisfaction car j‘ai bosse dur et le résultat est là. Jouer pour son pays est une consécration dans la carrière de footballeur professionnel. J’espère surtout apporter du mien dans la vie du groupe ; et ça commence ce dimanche face aux burundais.

Beninfootball.com : Ce match aura surement une saveur particulière pour vous?

S.O : Vous savez ; je ne me mets pas de pression particulière  pour ce match. J’ai échangé avec le coach et il m’a dit très simplement ce qu’il attendait de moi. Je veux juste donner le meilleur de moi même afin de procurer le minimum de bonheur au peuple béninois. Des supporters qui on espère seront très contents de nous au coup de sifflet final.

Beninfootball.com : il y a une place de titulaire indiscutable à prendre en attaque; ce challenge ne vous taraude pas l’esprit?
S.O : Je ne saurais dire quelque chose par rapport a cela du moment où on se bat tous ici réunis pour arracher une place de titulaire. Ce serait hypocrite de réfuter d’emblée une place de titulaire ; mais que ce soit titulaire ou remplaçant ; l’essentiel est de donner son maximum quand on est sur le terrain. Dans un match de foot, on a 90 minutes et tu ne peux jamais ne pas faire des erreurs alors l’essentiel est d’être concentré du début à la fin, tout donner et empocher les trois points de la victoire quoi qu’il arrive.

Beninfootball.com : Comment s’est passé l’accueil dans le groupe?

S.O : Ca va ! Bonne ambiance, bel accueil ! De toute façon, c’est un groupe que je connais dans l’ensemble pour avoir participé à certains regroupements alors que j’évoluais encore à l’Aspac. Je suis content de revoir tous ces visages que je connais assez bien… L’équipe nationale est une grande famille et je suis fier d’en faire partie.

Beninfootball.com Vous y croyez encore; à une qualification pour la CAN 2012?

S.O : Sinon on ne serait pas ici à Bujumbura ! Si du moment où ceux qui ont aujourd’hui 10 points peuvent aussi perdre leurs deux match à venir. Tout est possible ! Nous avons encore mathématiquement 6 points à prendre avant de sortir les calculettes…Rien est perdu, nous avons encore de quoi espérer. Je pense qu’il faut se battre jusqu’à la fin ; C’est aussi cela l’expression de  l’esprit de compétiteur qui anime chacun des joueurs actuellement ici à Bujumbura.

Laisser un commentaire intéressant par facebook!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *