Elim CAN 2021 : Le Nigéria torpille le Bénin

Les Écureuils du Bénin se déplaçaient ce soir au Godswill Akpabio Stadium d’Uyo pour affronter le Nigeria. Au terme d’un match globalement dominé par les locaux, le géant de l’Est s’est imposé sur 2 buts à 1 pour le compte de cette première journée des éliminatoires dans le groupe L.

Privé d’éléments défensifs importants (Adénon et Verdon) Michel Dussuyer associe Nabil Yarou en défense centrale à Houtondji, tandis que Imorou faisait son retour sur le côté gauche et Youssouf Assogba maintenu à sa place sur le côté droit. Au milieu de terrain et en attaque, c’est du classique avec la titularisation de Sessi d’Almeida, Adéoti, Sessegnon, Poté, Dossou et Mounié. Du côté des Super Eagles Gernot Rohr choisit de sortir l’artillerie lourde avec la titularisation du buteur du LOSC, Victor Osimhen, de Chukwueze, d’Alex Iwobi, Kalu et de Wilfried N’didi.

D’entrée, les Écureuils mettent la pression sur leur hôte et arrivent à trouver la faille grâce au meilleur buteur de la sélection. Trouvé au point de penalty, Stéphane Sessegnon ne tremble pas avant de battre Daniel Akpeyi. On ne jouait que la 3e minute. Une ouverture de score matinal, peut-être trop matinal même, car après, les Supers Eagles posent leurs griffes sur la gonfle. Un premier poteau sauve le Bénin, ensuite ce sera au tour de Fabien Farnolle auteur de belles claquettes en première mi-temps. Et comme c’est souvent le cas dans ce genre de match, l’inévitable finit par arriver. Mickael Poté revenu aider ses coéquipiers à conserver leur avantage pousse un Nigérian dans la surface de réparation. L’arbitre sénégalais n’hésite pas à désigner le point de penalty. Un penalty que Victor Osimhen transformera face à Farnolle, même si le gardien béninois ne passe pas loin de le détourner. Coup dur pour le Bénin juste avant la mi-temps.

A la reprise, le scénario ne change pas. Les Nigérians ne lâchent pas leur emprise sur le match. Samuel Kalu, le joueur des Girondins de Bordeaux permet au Nigéria de passer devant pour la première fois du match à la 63e minute de jeu. C’est alors au tour des hommes en jaune de courir derrière le score. Ils n’auront pas la même réussite que leurs homologues en blanc. Même s’ils touchent la barre transversale par l’intermédiaire de Jodel Dossou, les Écureuils se sont montrés globalement inoffensifs. Pire, ils auraient pu encaisser un troisième but si leur dernier rempart n’avait pas veillé au grain. Sur un dernier corner non exécuté par les Béninois, le directeur du jeu met fin à cette belle empoignade. Victoire 2 à 1 pour le Nigéria qui peut aborder la suite de cette campagne éliminatoire avec beaucoup de sérénité.

Défait à Uyo, le Onze national devra rapidement se remobiliser avant d’affronter ce dimanche à Porto Novo la Sierra Leone.

Monge BANKOLE

Laisser un commentaire intéressant par facebook!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *