Élim CAN 2019 : Défaite des Écureuils en Gambie !

Il y a des défaites qui ont le goût d’une élimination et celle concédée par le Bénin ce samedi en fait presque partie. Qu’est ce qui a pu bien se passer l’après midi de ce samedi à Banjul pour que la sélection béninoise s’écroule comme un château de cartes devant les Scorpions en si peu de temps ? Cette question restera longtemps posée et trouvera 11 millions de réponses, sans qu’aucune n’arrive à justifier cette contre performance. Même Michel Dussuyer ne pourra donner une explication concrète.

70 minutes de fortune !

Les Écureuils du Bénin étaient à Banjul pour affronter les Scorpions de la Gambie dans le cadre de la 5è journée des éliminatoires de la CAN 2019. Une rencontre qui s’est soldée par un score de 3-1 en faveur des locaux. Et pourtant, tout avait si bien commencé pour les Béninois. Après les 15 premières minutes de tempête où les Béninois ont connu quelques sueurs froides, ils sont peu à peu revenu dans la partie en exerçant un pressing haut sur leurs adversaires du jour, les empêchant de se créer des occasions. À la 33è minute, sur un centre de Seidou Baraze, Steve Mounié, d’une belle détente ouvrira le score pour le Bénin. Jusqu’à la pause, le score restera inchangé. Du retour sur l’air de jeu après la courte pause, les béninois vont continuer par contenir les assauts offensifs des Scorpions jusqu’à la 70 ème minute. C’est le moment choisi par les Scorpions pour piquer les Écureuils.

Les minutes de calvaire.

Après 70 minutes, le Bénin va vivre un véritable enfer. D’abord, d’une frappe légèrement déviée par Moïse Adilehou, Fabien Farnolle sera battu pour la première fois de la soirée pour l’égalisation. Ce n’est que le début du calvaire qui attendait les Écureuils. Par deux fois encore, Farnolle ira chercher le ballon dans ses filets. Gambie 3-1 Bénin sera le score final. Jusqu’au bout, les Béninois auront but le calice jusqu’à la lyre.

Qu’est ce qui s’est passé en 20 minutes de jeu ? Les joueurs n’ont pas su écouter les consignes du coach ? Les Écureuils s’étaient vus trop bons et trop confiants? La Gambie était trop forte ? L’absence de Sessegnon ? Ou tout simplement c’est la défaite de la vérité ? Bien malin celui qui saura donner une explication à cette défaite. Mais elle doit nous faire réfléchir sur un point. Notre sélection nationale a du pain sous la planche.

Cette débâcle en terre Gambienne ressemble fort à l’histoire de Joseph avec l’Égypte dans la Bible. À l’image de l’Égypte, la Gambie a su gérer sa période d’abondance. C’est une piqûre de Scorpions que les Écureuils n’oublions pas de si tôt.

Laisser un commentaire intéressant par facebook!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *