Les qualités du prochain président de la FBF selon Dr Blaise Donou

 

Le 25 aout 2018 pourrait marquer le début d’une nouvelle ère à la Fédération Béninoise de Football et pour le football béninois. Les différentes listes en course, pour la succession du président Anjorin Moucharafou, seront connues bientôt et les acteurs du football pourront examiner leurs programmes d’action. Parmi ces acteurs, figure Docteur Blaise Donou. Le Président de SITATUNGA FC d’Abomey-Calavi espère une reprise prochaine du championnat et sait que cela passe par l’apparition d’une fumée blanche le 25 aout. Dans cette interview, il dévoile les qualités que le prochain président de la FBF doit avoir.

 

BENINFOOTBALL.COM : Vos impressions sur le récent championnat de transition qui s’est achevé au Bénin.

Dr Blaise Donou : C’est une expérience qui nous a permis de savoir comment les activités sont organisées. Le gros défaut de tout ce qui s’est passé se trouve au niveau de la programmation. Les organisateurs de ce championnat régional n’ont pas fait une programmation rigoureuse qui puisse permettre aux clubs de se préparer à temps. Ce qui a fait qu’il y a une perturbation au niveau des entrainements. L’autre impression est l’engouement que le championnat a occasionné. Les populations de Calavi ne nous connaissaient pas. Mais avec le championnat, ils ont su qu’il y a un club qui s’appelle SITATUNGA, du nom de l’antilope emblématique de la commune d’Abomey- Calavi. La population de cette commune sait à travers ce championnat qu’elle a une équipe bien structurée à l’image des grands clubs du Bénin.

Dès la saison prochaine, le club serait dirigé par un très grand entraineur béninois en la personne de Wabi Gomez. Qu’est ce qui a motivé ce choix ?

Juste parce que nous voulons faire du sérieux. Nous voulons aller au fond. Au niveau régional, en plus de jouer, il faut former et éduquer les jeunes. Et pour former, il faut des professionnels. C’est pour cette raison que nous avons jugé utile de choisir Wabi Gomez, avec sa longue expérience. Dans nos discussions, c’est d’ailleurs le volet formation sur lequel j’ai insisté qui l’a plus selon ce qu’il nous a confié. C’est un projet qui s’étale d’abord sur 3 ans, le temps de passer de la D4 en D1.

Comment vivez-vous la longue trêve qu’observe le championnat ?

C’est difficile pour tous les clubs. Si vous posez la question aux autres présidents de clubs, ils vous répondront surement les mêmes choses que moi. Car tant que le ballon n’est pas en train de rouler, personne n’est à la l’aise parce qu’il n’y a pas animation sportive. Nous préférons au Bénin tergiverser sur certains détails qui n’ont rien avoir avec le football. Il est important qu’un calendrier rigoureux soit établi afin que le ballon roule quel que ce soit ce qui se passe au niveau politique.

Avec ce calendrier, comment se passe l’organisation au niveau de votre club ?

Au regard des difficultés que nous avions eu lors du championnat passé, nous avons décidé de maintenir les joueurs. Nous avons juste eu un mois de vacances pour reprendre. Depuis Février jusqu’à ce jour, nous continuons de nous entrainer normalement 3 fois par semaine avec toutes les dépenses que cela engendre pour ne pas être surpris après comme par le passé.

Selon vous comment faire pour ne plus avoir à faire à cette situation à l’avenir ?

Il faut essentiellement une politique vraiment intégrée. Les prochains dirigeants doivent repenser aux distributions des ressources allouées aux clubs de niveau inférieur et éviter la politique d’exclusion. Il faut en plus des sponsors à notre football. Mais pour y arriver, il faut nécessairement que le ballon roule.

Quels sont vos impressions sur les nouveaux textes adoptés par la FBF ?

J’ai lu le projet de texte avant l’AG, mais après, je n’ai pas encore eu l’opportunité de relire la dernière version. Donc pour ce que j’ai lu, je crois qu’ils ont inclus un certain nombre de paramètres qui clarifie certaines situations. Les clubs de divisions régionales sont membres à part entière de la FBF. Je crois que cette fois, ça va marcher.

Quel programme d’action souhaiterez-vous aux prochains candidats au poste du Président de la FBF ?

Si nous nous voulons que le football béninois avance, les prochains candidats doivent nous dire clairement leur politique de mobilisation des ressources pour notre football. Ils doivent dire les actions à mener et préciser comment ils veulent le faire. Cela ne sert à rien de se retourner chaque fois vers le gouvernement pour les appuis financiers.  Le gouvernement a d’autres disciplines sportives à financer. Donc il faut une vraie politique de mobilisation des ressources. Secundo, une politique de gestion  inclusive du football. Ils doivent nous dire comment ils pensent impliquer les clubs amateurs de divisions régionale dans la gestion de notre football pour que ces clubs se sentent aussi concernés, et dans la distribution des ressources. Le bureau prochain doit impliquer tout le monde. Et enfin mettre en place une politique de facilitation des partenariats inter club. Une fédération, ce n’est pas que l’organisation des tournois ou compétition statutaires. Les prochains membres de la Fédération doivent créer une passerelle entre les clubs et les centres de formation béninois et ceux des pays de championnats plus huppés que le nôtre.  Que ça soit en Afrique (Afrique du Nord par exemple) ou en Europe, en Amérique du sud. Voici donc les points autour desquels doivent tourner le programme d’action des prochains candidats au poste du président de la FBF. Donc pour me résumer, je dirai qu’il faudra prendre en compte trois points essentiels à savoir :

  1. Grande capacité de mobilisation de ressources à travers les sponsors en plus du gouvernement et des appuis FIFA/ CAF                                                                                       
  2. Politique inclusive de tous les clubs y compris ceux des ligues régionales                         
  3. Capacité à mettre en place un système de partenariat entre tous les clubs du championnat béninois et d’autres clubs dont le championnat est de meilleur niveau que le nôtre.

Merci pour l’opportunité

Laisser un commentaire intéressant par facebook!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *