Côte d’Ivoire – Bénin : Les Écureuils victorieux des Éléphants !

Pour leur première rencontre amicale de Septembre, les Écureuils défiaient les Éléphants de la Côte d’Ivoire, une équipe en pleine reconstruction. Le stade Michel d’Ornano a été le théâtre d’une première, puisqu’au coup de sifflet final, les poulains de Michel Dussuyer enregistrent une victoire 2 buts contre 1 confirmant le renouveau déjà aperçu lors de la dernière coupe d’Afrique des Nations. Une rencontre dominée de bout en bout par les coéquipiers de Stéphane Sessegnon.

Pour cette confrontation, le sélectionneur Béninois a procédé à 3 changements comparativement à son onze titulaire habituel. Yannick Aguemon, Cédric Hountondji ou encore Youssouf Assogba faisaient ainsi leur entrée dans le onze débutant. Côte Ivoirien, on notera les absences de Nicolas Pépé ou Wilfried Zaha. Dans un stade pratiquement vide, les quelques supporters ont dû être très parients pour voir la partie s’emballer. Après une première mi-temps pauvre en occasions (0 tir cadré pour les Ivoiriens Ndlr), le match monte en intensité en seconde période. Les Béninois plus entreprenants , se montrent dangereux avec des tentatives de Jodel Dossou entré en jeu, ou encore Steve Mounié mais à chaque fois, leurs tentatives manquaient de précision. Les partenaires de Max-Alain Gradel répondaient avec un coup franc bien enroulé par ce dernier mais capté par un Allagbé impérial dans ses cages.

À la 81ème minute, sur un centre chirurgical de Franck Kessié, Roger Assalé profite d’une inattention de la charnière centrale pour ajuster Allagbé d’un plat du pied. À l’expérience, les Éléphants dominés prennent l’avantage (1-0). Le moment choisi par coach Dussuyer pour faire rentrer Rodrigue Kossi. Coaching doublement gagnant pour le sélectionneur puisque quelques secondes après son entrée en jeu et sur son premier ballon, le jeune milieu de terrain servi par Cebio Soukou ( aussi entré en jeu), décroche un tir, légèrement contré qui laisse pantois Badra Sangaré pour le 1 but partout. L’équipe nationale, revigoré par ce but siège le camp de leurs adversaires pour les dernières minutes. Un pressing payant, puisque à la 86ème minute, sur une perte de balle ivoirienne, Steve Mounié est déséquilibré dans la surface par Max Alain Gradel. Le pénalty est transformé par Stéphane Sessegnon qui prend à contre-pied le gardien (2 buts à 1 , 87ème minute). Plus rien ne sera marqué dans cette rencontre.

Avec ce succès, les Béninois s’offrent un nouveau résultat de prestige après l’Algérie, le Maroc ou encore le Cameroun plus tôt. L’Algérie justement, championne en titre, sera le prochain adversaire des Béninois. L’occasion peut être de renouveler l’exploit de Kouhounou qui avait vu là aussi un succès historique des Écureuils. Rendez vous lundi prochain pour cette dernière rencontre amicale.

Rogério APLOGAN

Laisser un commentaire intéressant par facebook!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *