Compétition Africaine : Le Bénin n’a pas été ridicule!

Loin de ce que certains pouvaient s’attendre, les deux formations n’ont pas été ridiculisées par leurs différentes adversaires au stade Général Mathieu Kérékou ce week-end en compétitions Africaine. Une victoire et un nul est le bilan récolté par les deux clubs béninois.

Engagés dans les compétitions Africaines après leurs brillantes participations à la dernière saison de Ligue 1 au Bénin, les Buffles de Borgou et Energie Football club ont connu leur entrée en lice ce week-end, Ligues des Clubs Champions pour les Buffles et Coupe de la Confédération Africaine de Football pour Energie. Le premier club à ouvrir le bal, est le club des Electriciens ce samedi contre Hafia de la Guinée. Une rencontre soldée par une victoire étriquée des protégés du coach Akélé Stanislas grâce au seul but marqué par Jean-Marie Guerra à la 43 ème minute. Quant au club champion du Bénin, les Buffles, ils ont été contraints au partage des points par ASEC d’Abidjan sur un score de un but partout. Un bilan qui a priori n’est pas rassurant, mais à bien y penser, c’est ce qui pouvait arriver de mieux aux béninois.

Depuis des lustres, le Bénin n’a plus eu un championnat digne du nom. Contrairement aux clubs affrontés, les béninois étaient partis avec un handicape. Entre un pays avec des championnats réguliers et un pays avec un championnat par intermittence, il y a un grand fossé. Les automatismes sont plus naturels d’un côté. Après des années de conflit et de disette, le Bénin refait surface dans une compétition majeure de la CAF. Une grande satisfaction déjà à ce niveau, la crise ayant tout dévasté sur son passage. En revenant aux différents résultats enregistrés, loin d’être ridicules, ils sont plutôt encourageants.

A commencer par les Buffles qui ont fait face aux académiciens de l’ASEC, score final, un but partout. Déjà les Buffles n’ont pas perdu, c’est déjà un bon point, car si l’on se réfère aux anciennes participations des Buffles à une compétition africaine, c’est zéro point récolté. Et pour un club qui vient de renouer avec les compétitions sur le plan national, ce n’est pas évident de s’en sortir. À voir également la calibre de l’adversaire en face ce dimanche, il y a de quoi se satisfaire de ce résultat. Même si en première période, les Borgolais ont souffert, ils auraient pu néanmoins remporter la rencontre, n’eut été cette occasion ratée par Julien Agognon et un penalty non sifflé par l’arbitre en toute fin de partie. Les Buffles peuvent mieux faire s’ils jouent dégagés et sans peur. Le match retour s’annonce compliqué certes, mais à cœur vaillant rien d’impossible.

Quant aux Electriciens, c’est encore mieux. Marquer un but sans en encaisser dans une rencontre du genre est très important. A défaut de beaucoup marquer, il faut garder ses cages inviolées. Un exercice que Energie a réussi contre Hafia. Le plus dur a été fait à domicile. Le déplacement en terre Guinéenne ne sera pas facile, mais l’avantage du match aller sera d’une importance capitale.

Même si nous pensons que les deux clubs béninois peuvent encore mieux faire, les deux résultats sont satisfaisants, car il n’y a eu aucune défaite. Pour un pays resté sans véritable championnat depuis des années, ces résultats sont bons à prendre. Les chances de qualification des clubs béninois sont minimes, surtout pour les Buffles, mais c’est faisable. Le Bénin a été toujours une terre des miracles, alors pourquoi pas cette fois encore ?

Trinité SINGBO

Laisser un commentaire intéressant par facebook!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *