Christian Kotchoni: »On sera désormais craint par les grandes nations de football »

Parti de la Jeunesse Athlétique de Cotonou (JAC) où il a terminé meilleur buteur la saison 2017, Christian Kotchoni a déposé ses valises en Chypre de Nord à Limasol Turc Ocak (TOL). En une saison, l’international Béninois n’a pas failli à sa mission. Il a marqué positivement les cœurs des nombreux fans de sa nouvelle formation en faisant ce qu’il sait faire de mieux sur un terrain de football, c’est-à-dire marquer des buts. A l’issue de sa saison, l’ex pensionnaire des Cheminots de Cotonou nous fait le bilan de cet exercice 2018-2019. Il en a profité pour laisser quelques indices sur son avenir.

Bonjour Christian Kotchoni. Encore une saison de terminée au cours de laquelle vous avez découvert un autre championnat. Que peut on retenir de votre passage en Chypre du Nord ?

‘’Je retiens que du positif. Ce fut une belle saison et je rends grâce à Dieu. J’ai fait une saison sans grave blessure et c’est une vraie joie.’’

Quel est votre bilan personnel ?

‘’J’ai marqué 16 buts, puis délivré 6 passes décisives en 25 matchs. Le bilan personnel ne peut être que satisfaisant même si je pense que je peux encore faire mieux.’’

Êtes vous satisfait de l’issue de la saison (sur le plan personnel et avec le club)

‘’Sur le plan personnel, oui, je suis satisfait comme je le disais plus haut. Mais avec le club le bilan ne l’est pas puisque l’objectif était de finir parmi le trio de tête.’’

Qu’est ce qui vous a le plus marqué en territoire chypriote ?

‘’Je dirai leur l’accueil et l amour que ce peuple a pour le football.’’

Qu’est ce vous n’avez pas aimé ?

‘’Les stades qui sont presque vides au cours de certains matchs.’’

Qu’est qui vous a manqué ?

‘’Ma famille bien sûre. Ma femme et mes enfants. Mais c’est aussi ça la vie d’un footballeur.’’

Vous êtes en vacances actuellement. Quelles sont vos perspectives pour l’avenir ? Continuer en Chypre du Nord ou vous avez d’autres projets ?

‘’J’ai effectivement quelques projets en vue mais je peux toujours repartir en Chypre. Je vous tiendrai informer dès que possible.’

Christian, vous avez dépassé la trentaine, pourtant vous êtes encore tenace sur le terrain. Quel est votre secret ?

‘’Mon secret est de tout oublier et me concentrer sur le travail quand il faut, me remettant en cause à chaque fois et travailler dur pour être encore plus performant’’

En parlant d’âge, pensez vous déjà à une idée sur votre reconversion ? Si oui, pouvez vous nous donner quelques indices ?

‘’Oui j y pense déjà. D’ailleurs je suis affilié à l’Académie Kini-Kini. Je suis surtout ami à son président Valère Vignigbé, qui m’a associé aux activités de l’Académie. Dans mes perspectives, je pourrai jouer le rôle de manager afin de faire profiter à mes frères mes expériences et mes contacts’’

Les Écureuils viennent de terminer une belle campagne de CAN. Vos impressions.

‘’Je suis très fier de nos ambassadeurs. Ils ont vraiment représenté le Bénin et nous ont fait rêver. Je leur dis merci. Maintenant une nouvelle page de notre football est ouverte. On sera désormais craint par les grandes nations. Il reste beaucoup à faire. Et si nous réussissons à les faire notre progression sera fulgurante. »

Laisser un commentaire intéressant par facebook!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *