CHAN 2018 : le Bénin manquera le rendez-vous !

 

Les Écureuils ont validé leur élimination pour le Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) 2018 ce samedi à Kano au Nigeria. La sélection locale du Bénin a été battu 2-0 par le Nigeria comptant pour le match retour du dernier tour qualificatif, après un match aller (1-0) en faveur des jaunes.

 
A Sani-Abacha Stadium de Kano, les Écureuils du Bénin n’ont pas réalisé l’exploit de qualification historique tant rêvé. Le miracle n’a pas eu lieu pour les hommes de Oumar Tchomogo maîtrisés et muselés par les Supers Eagles locaux. Dans un match bien engagé par les nigérians, les béninois ont très peu inquiété la formation de Salisu Yusuf. Avec des buts de Rabiu Alli (23′) et Kingsley Eduwo (47′), les verts ont scellé leur qualification pour le CHAN 2018.

 

 

Et pourtant le Bénin avait sa chance…

 

A 2-0, le Bénin voyait son élimination en téléchargement avancé. Des offensives multipliées pour chercher le but qui pourrait basculer la qualification en leur faveur. Ainsi un pénalty logique a été accordé aux Écureuils suite à la main d’Emmanuel Ariwachukwu dans la surface. Comme à l’aller à Cotonou, c’est le capitaine béninois qui s’en est chargé. Cette fois, Mama Seibou a vu son tir arrêté par le gardien nigérian Ikechukwu Ezenwa à la 63è minute. Ce but manqué, aurait pu être historique. Le Bénin rate de peu, à un but près, sa première qualification pour le CHAN. Marcellin Koukpo, Ibrahim Ogoulola, Nabil Yarou et autres ne verront pas le CHAN, du moins pas en 2018.

 
Un parcours honorable !

 

Battus et éliminés par le Nigeria, les Écureuils locaux n’ont pas été ridiculisé durant cette campagne de qualification. Sans championnat dès l’entame des phases éliminatoires pour une compétition réservée uniquement aux joueurs évoluant dans le championnat local, les Écureuils du Bénin avec à leur tête Oumar Tchomogo se sont débrouillés. Même s’ils n’ont pas atteint l’ultime objectif, ils ont tout de même éliminé le Togo qui dispose d’un championnat régulier et ont battu à Cotonou le géant de l’ouest. Les séquelles de la crise dans la maison du football béninois continuent de sévir et indubitablement ont eu une place dans cette élimination. L’absence du championnat national depuis des années est sans doute un facteur non négligeable.

 

 

Le sélectionneur accusé à tort.

 

« Accusé mais pas coupable », le sélectionneur du Bénin est de loin le coupable de cette élimination du Bénin. Oumar Tchomogo a sa responsabilité mais il n’est pas le géniteur de tous les maux qui miment le football béninois. La paternité de cette élimination dépasse le sélectionneur.
Ancien capitaine de l’équipe nationale, tout le monde connaît son parcours et quand il s’agit de tirer un pénalty, la probabilité est très faible de le voir échoué. Et si Mama Seibou n’avait pas manqué le sien, celui traité de zéro aujourd’hui serait plutôt vu comme un héros. Même la plus belle femme du monde ne peut donner que ce qu’elle a, quid Oumar Tchomogo ?

 
Urbain Zannou

Laisser un commentaire intéressant par facebook!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *