CAN 2019 : Sessegnon, d’Almeida et ces joueurs qui méritent un discours de Dussuyer !

Les Écureuils du Bénin sont déjà à Ismaïlia et rentreront en liste les prochains jours face au Ghana pour la 32è phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations. Après quelques semaines de préparation, l’équipe nationale du Bénin a livré deux matchs amicaux sanctionnés par des victoires. Les joueurs sont déterminés mais le sélectionneur devrait parler encore plus à certains joueurs plus ou moins agressifs sur la pelouse à l’image de Sessi d’Almeida et bien d’autres.

Les signaux sont au vert et la sélection béninoise devrait débuter en beauté cette CAN. Mais les bons matchs de football passent par la bonne ambiance et le fair-play sur le terrain. Dans le rang des Écureuils, certains joueurs font preuve d’engagements excessifs sur la pelouse. Sessi d’Almeida, milieu défensif de Yeovil Town, a gagné la confiance de Michel Dussuyer. Mais il faut préciser que l’ancien parisien n’hésite pas à aller aux duels et met des tacles pointus valant quelques fois des blessures et des biscottes. Pour preuve, le joueur formé aux Girondins de Bordeaux a accumulé 12 cartons jaunes en 35 matchs cette saison. Outre le colosse milieu de terrain, Moïse Adilehou, le défenseur central de Levadiakos fait des tacles irréguliers. Cela lui a valu quelques 3 cartons jaunes en 20 matchs cette saison. Et les défenseurs qui commettent des fautes peuvent créer des penaltys qui mettront à coup sûr en péril l’équipe. Le capitaine Stéphane Sessegnon n’est pas toujours à l’abri des blâmes. En club cette saison, il a écopé de 5 cartons jaunes et une expulsion. Avec la sélection nationale aussi, le milieu offensif de Genclerbirligi a été expulsé à Cotonou face à l’Algérie ramenant les Écureuils à 10 pendant une demi-heure de jeu.

Le Bénin démarre la compétition le 25 Juin face au Ghana. En plus d’avoir préparé physiquement ses poulains, Michel Dussuyer devrait tenir un discours moralisateur à ses joueurs en général et ceux cités plus haut en particulier. L’enjeu est de taille et les Écureuils devraient éviter au maximum les avertissements afin de ne pas manquer des matchs. Le technicien français doit à tout prix dire à chaque joueur qu’il est important et qu’il serait plus utile sur le terrain que dans les vestiaires et cela passe par le respect des règles du sport roi.

Faudel Amoussou

Laisser un commentaire intéressant par facebook!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *