CAN 2019 : Le top5 des aspects positifs chez les Écureuils!

Le séjour des Écureuils au pays des Pharaons a sportivement pris fin ce 10 juillet sur une note de fierté. Beninfootball, après analyse, vous livre son top5 des aspects qui ont participé à hisser le 229 si proche du sommet de la pyramide.

La Coupe d’Afrique des Nations 2019 a vu le Bénin créer la surprise en prolongeant sa présence en terre égyptienne jusqu’à l’étape des quarts de final. Si
Cette performance est en tête du top5 des aspects positifs à l’actif du Bénin,4 autres aspects méritent également d’être cités.

5ème : Une préparation optimale.

Le royaume du Maroc a servi de terre d’accueil pour la préparation des poulains de Michel Dussuyer. Ils ont été dans de bonnes conditions et aucune discorde n’a été soulevée. Les extraits vidéos sur la toile témoignent de la bonne ambiance au sein du groupe. Les deux victoires en autant de matchs amicaux n’ont fait que représenter le fruit de la rigueur et le sérieux mis au cours de la préparation

4ème : Umbro comme Equimentier.

Le maillot des Écureuils du Benin a présenté un nouveau look à cette CAN. À l’effigie de la marque anglaise Umbro, ce maillot a permis de donner l’image d’une nation sérieuse à tous. Et comme pour illustrer l’effet de cette nouvelle donne, les répliques de ce maillot inondent le marché informel faisant de la contrefaçon la grande bénéficiaire.

3ème : Un collectif solidaire

S’il y a une évidence désormais, c’est que les ambassadeurs du football béninois à cette CAN ont fait catégoriser le style de jeu du Bénin. Les expressions comme <équipe difficile à jouer>, <équipe en bloc> ont été très souvent employés par les adversaires du Bénin pour schématiser le style défensif efficace qu’à adopter le Bénin. Outre le plan sportif, les coéquipiers de Stéphane Sessegnon ont affiché une solidarité légendaire sur le terrain comme en dehors. De même, on pouvait lire une certaine connexion entre le banc de touche et les joueurs sur le terrain. L’état d’esprit et la cohesion étaient tout simplement ceux de guerriers conquérant.

2ème : Des supporters tout risque

Une des grandes satisfaction de cette CAN est l’attitude irréprochable des supporters béninois. Le Conseil National des Supporters peut se taguer d’avoir faire un travail formidable. L’animation dans les tribunes, les jours de match était restée impeccable durant toutes les rencontres du Bénin. La communion avec le onze national était très visible surtout lors de l’exécution de l’Aube Nouvelle. Et comme pour assoir leur domination dans les tribunes, les supporters ont exécuté l’Aube Nouvelle lors de l’expulsion de Khaled Adenon et lors des Seances de tir au but au cours du match Maroc-Bénin comptant pour les huitièmes de finale. Leur soutien aux poulains de Michel Dussuyer a certainement été déterminant au cours de cette aventure riche en émotions.

1er : Un parcours historique

Avec le statut de petit poucet, le Bénin a forcé l’admiration au cours de cette CAN. Après avoir tenu en échec le Ghana et le Cameroun, les béninois ont passé la phase de groupe pour la première fois avec 3 matchs nuls. L’exploit à mettre également à l’actif du onze national est l’élimination de l’ultra favoris marocain en huitième de finale. Le parcours des Écureuils s’achèvera en quart de final face au Sénégal, un autre grand favoris de cette compétition.

L’Union sacrée autour de l’équipe nationale du Bénin a beaucoup contribué à l’obtention de ces résultats encourageants. Les acteurs du football sont désormais fixés sur l’importance de fédérer les efforts si tant est que l’on vise à toujours surprendre agréablement le monde footballistique.

Loïc Evans MIDJO

Laisser un commentaire intéressant par facebook!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *