CAN 2019, à la découverte des adversaires du Bénin: Le Cameroun

Actuels détenteurs du trophée, les Lions Indomptables du Cameroun auront la lourde responsabilité de défendre un titre acquis chèrement en 2017 au Gabon. Logé dans la poule F, le Cameroun sera l’un des adversaires des Écureuils du Bénin. Que peut-on savoir sur le football Camerounais ?

Genèse

La venue du football au pays de Ahmadou Ahidjo remonte dans les années 1920 alors que le pays était encore sous domination coloniale.  Le premier club a été créée en 1924 par un photographe Sierra-léonais du nom de George Goethe. Le nom de cette première équipe est Club Athlétique du Cameroun (CAC). Mais deux ans plus tôt, avec le Français Lalanne, il créa le football Camerounais. Plus tard, d’autres clubs rejoindront cette première formation pour constituer ce qu’est devenu le football Camerounais de nos jours. Le premier tournant dans ce football encore à l’étape embryonnaire fut en 1950 lorsqu’une formation Camerounaise alla livrer une rencontre avec l’OGC Nice en France. Cette première sortie ouvra la porte aux Camerounais vers le milieu de cette même année 1950 pour une intégration dans le championnat Français. Le premier professionnel a pour nom Zacharie Noah, le père du tennisman Yannick. Arrivé en France à l’âge de 11 ans dans le cadre de ses études, il intégra en 1956 le Stade Saint-Germain, puis continua à L’UA Sedan-Torcy. Plus tard Samuel Edimo, Frédéric N’Doumbé, Gabriel Abossolo suivront le pas pour constituer les premiers professionnels du pays. En 1959, la Fédération Camerounaise du Football sera créée. Le 1er Janvier 1960, le Cameroun devient indépendant. Au cours de cette même année de 1960, le pays va livrer sa première rencontre internationale contre la Somalie Française. Cette rencontre remportée restera dans les annales du football du pays dirigé actuellement par Paul Biya comme étant le plus grand succès remporté. Au coup de sifflet final, le score était en effet de 19-2.  Un an après, le premier championnat du pays sera lancé. Dès lors, les choses vont s’accélérer. En 1962 et 1963, cette Fédération qui n’avait que 3 ans, adhère respectivement à la FIFA et à la CAF.

Le Cameroun et la CAN

Au Gabon en 2017, les Lions Indomptables ont remporté le 5ème titre de leur histoire en 19 participations sur les 31 éditions disputées. Mais la première CAN du pays remonde en 1970. Après avoir été éliminé lors des éliminatoires pour la CAN précédente, ils finiront par se qualifier pour Soudan. Il sera éliminé en phase de poule. A l’édition suivante, ils termineront 3ème sur leurs propres installations. Le premier titre remporté sera en 1984 avec la génération Antoine Bell, Théophile Abega, Roger Milla, Jean Manga Onguéné, Thomas NKono, etc sous la houlette du sélectionneur Ognjanovic. En 1988, ils remontent à nouveau sur le toit de l’Afrique. S’en suivront alors une longue période disette malgré les grands talents dont disposait le pays. Il fallut attendre l’année 2000 pour que le Cameroun retrouve le sommet de l’Afrique avec une belle génération conduite par Rigobert Song, Patrick M’Boma, Samuel Eto’o Marc Vivien Foé, etc. Pendant 2 éditions successives, les Lions resteront maîtres de l’Afrique en remportant la CAN au Nigeria et au Mali en 2000 et 2002. La période 2004-2017 sera compliquée pour le Cameroun. Néanmoins, dans cette difficulté, ils feront une belle prestation en Angola 2010. Eto’o et ses coéquipiers parviendront en finale de la CAN qu’ils perdront face à la grande équipe des Pharaons. En février 2017 ils vont créer la surprise au Gabon en remportant à nouveau le titre continental pour la 5ème fois. De cette CAN, un nom fera l’unanimité, Christian Bassogog. Il sera d’ailleurs élu MVP de la compétition. Pour cette année 2019, ils reviennent dans l’étoffe de favoris pour défendre leur couronne en Egypte. Il est tout de même à signaler que la compétition était prévue pour se dérouler au Cameroun, mais la CAF a estimé que le pays ne serait pas prêt à bonne date, d’où l’attribution aux Pharaons. La plus large défaite des Lions sera contre la Norvège en 1990 et la Russie en 1994. Le score était à chaque fois de 6-1.

Le Cameroun et les autres compétitions

En 1982, les Camerounais se qualifie pour la première fois à un mondial, devenant ainsi le premier pays en Afrique subsaharien après le Zaïre à y participer à l’époque. Leur plus grande performance remonte en 1990 ou il a atteint les quarts de finale. Au total, le Cameroun compte 7 participations à la plus grande compétition organisée par l’instance faîtière du football mondial.

Ses nombreux triomphes à la CAN ont qualifié le Cameroun à la coupe des Confédération. Leur plus grande performance sera en 2003 où elle atteint la finale perdue devant le pays hôte la France. Au cours de cette compétition, un drame surviendra, le décès de Marc Vivien Foé en demi-finale. En 2000, Les lions Indomptables vont remporter le seul titre olympique de leur palmarès à Sydney. Avec 137 sélection, Rigobert Song est le joueur le plus capé du pays tandis que Samuel Eto’o en est le meilleur buteur avec 56 réalisations.

Rigobert Song, le capitaine emblématique des Lions Indomptables

La CAN 2019

Avant de se qualifier pour cette CAN, le Lions Indomptables ont dû attendre jusqu’à la dernière journée. Partis pour être organisateurs, ils se sont vus retirer l’organisation au profit de l’Egypte, ce qui les obligera à gagner les Iles Comores pour se qualifier lors de la dernière journée des éliminatoires. Au terme de ces éliminatoires, ils sont sortis deuxième derrière le Maroc avec 11 points. Ils ont marqué 6 buts, pour 3 encaissés. Le bilan est de 3 victoires, 2 nuls et une défaite. Actuellement, une liste de 34 joueurs a été dévoilée par le sélectionneur pour entamer la préparation.

Laisser un commentaire intéressant par facebook!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *