CAN 2019 : 5 choses à savoir sur Stéphane Sessegnon !

La Coupe d’Afrique des Nations démarre dans quelques jours. Le Bénin y sera pour sa 4è participation à une phase finale de ladite compétition. La liste des 23 Ecureuils qui défendront les couleurs nationales en Egypte est connue. Tour à tour et à travers 5 choses à savoir, Bénin Football vous fera découvrir les 23 soldats de Michel Dussuyer. Cap sur le capitaine de l’équipe, Stéphane Sessegnon.

 

Stéphane Sessegnon et Gençlerbirliği sont de retour dans l’élite du football turc après une saison seulement passée dans l’antichambre. L’ancien parisien a contribué à la montée du club basé à Ankara tout comme il en a fait en équipe nationale lors des Eliminatoires de la CAN 2019. Malgré son carton rouge contre l’Algérie et sa suspension contre le Ghana, premier adversaire du Bénin à la CAN, Stéphane Sessegnon est l’épine dorsale de la sélection entrainée par Michel Dussuyer. Voici 5 choses parmi tant d’autres que vous devrez absolument savoir sur l’homme.

 

Joueur le plus capé en sélection
5 jours après avoir fêté ses 20 ans, Stéphane Sessegnon joue son premier match avec les Ecureuils sous l’égide d’Hervé Revelli. Titulaire, il a joué les 90 minutes de la défaite 2-1 du Bénin en déplacement au Cameroun pour le compte de la première journée des Eliminatoires de la Coupe du Monde 2006. Dès lors, le natif d’Allahé a participé à 68 reprises aux rencontres de l’équipe nationale faisant de lui le joueur le plus capé. Il est à 21 buts en sélection à une unité seulement du record détenu par Razack Omotoyossi.

 

Capitaine des Ecureuils depuis 2010
En sélection depuis 2004, Stéphane Sessegnon a été promu capitaine de l’équipe le 5 septembre 2010 lors d’un match entre le Bénin et le Burundi. 9 ans durant, l’ancien joueur du PSG va connaitre sa première phase finale de la CAN dans la peau du capitaine en Egypte, lui qui était présent lors des éditions de 2008 et de 2010.

 

Diego, le diamant noir pourri

A ses débuts dans un centre de formation à Cocody, Stéphane Sessegnon se faisait déjà remarquer par son talent impressionnant. Ce qui lui a fallu le surnom de « Diego Pourri » en référence à la star argentine Diego Maradona. Stéphane Sessegnon va exporter son savoir-faire au Bénin (Requins de l’Atlantique) puis en France. Dans l’hexagone, à son arrivée en 2004 à Créteil, Sessegnon a très tôt mis tout le monde d’accord. Un « Diamant noir » tout simplement. Pas plus ni moins.

 

Premier béninois en Premier League Anglaise
En 2011, Stéphane Sessegnon quitte le PSG dans des conditions peu catholiques. En rejoignant Sunderland, le joueur de 35 ans était devenu le premier joueur béninois à évoluer dans l’élite du football anglais. Rudy Gestede et Steve Mounié sont les deux autres après lui.

 

Un seul trophée glané
Ayant échappé de peu le titre de champion de deuxième division turc cette saison avec Gençlerbirliği, Stéphane Sessegnon a une carrière pauvre en trophée. Le seul soulevé par l’ancien héraultais est celui de la Coupe de France en 2010 avec le PSG.

Laisser un commentaire intéressant par facebook!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *