CAN 2019 : 5 choses à savoir sur Moïse Adilehou !

La Coupe d’Afrique des Nations démarre dans quelques jours. Le Bénin y sera pour sa 4è participation à une phase finale de ladite compétition. La liste des 23 Ecureuils qui défendront les couleurs nationales en Egypte est connue. Tour à tour et à travers 5 choses à savoir, Bénin Football vous fera découvrir les 23 soldats de Michel Dussuyer. Cap sur l’un des centraux, Moïse Adilehou.

 

Sur le plan personnel, Moïse Adilehou a connu mieux cette saison. Malgré les blessures, le défenseur central a connu meilleur en terme de temps de jeu avec Levadiakos. A l’instar de plusieurs Ecureuils, le défenseur central de 23 ans et son club ont été relégués. En sélection, il a été titulaire lors de la dernière journée des Eliminatoires de la CAN 2019 contre le pays de sa mère. Voici 5 choses parmi tant d’autres que vous devrez absolument savoir sur l’homme.

 

Le Bénin plutôt que le Togo

Né d’un père béninois et d’une mère togolaise, Moïse Adilehou avait la possibilité de défendre les couleurs du Bénin ou du Togo ou encore de la France (né à Colombes en France). L’ancien pensionnaire du FC Porto a opté pour la patrie de son père. Présélectionné en septembre 2015, c’est contre la Mauritanie en mars 2017 qu’il a fait ses débuts avec la sélection nationale du Bénin pour 3 apparitions au total.

 

Le plus gourmand des Ecureuils

Michel Dussuyer a convoqué 23 joueurs pour la CAN 2019. Chacun avec ses caractéristiques dans le vestiaire. Et pour Moïse Adilehou, c’est la gourmandise. « Le plus gourmand ? Moïse Adilehou », a révélé Olivier Verdon.

 

 

Un but d’anthologie pour sa première

Dans sa carrière professionnelle, Moïse Adilehou a inscrit un seul but. Cette réalisation est intervenue en mars 2019 contre Lama en championnat. D’une reprise de volée, le joueur de 23 ans a marqué un but d’anthologie rappelant le même inscrit par Zinedine Zidane en 2002 en finale de la Ligue des Champions avec le Real Madrid.

 

7 clubs à 23 ans seulement !

A seulement 23 ans, le natif de Colombes a déjà connu 7 clubs dans toute sa carrière : Valenciennes, Porto, Pau, Vitré, Slovan Bratislava, Kerkyra et Levadiakos. Cette saison, son club a été relégué en deuxième division et Moïse Adilehou est sur le départ. Un probable 8è club interviendra peut-être cet été. La CAN sera une belle occasion pour le défenseur central de trouver mieux, lui qui rêve de la Ligue 1 française et de la Ligue des Champions.

 

José Anigo, son « deuxième papa »

Moïse Adilehou a connu 3 saisons en pro, une avec Kerkyria et deux avec Levadiakos. Lors de sa première, le défenseur central a très peu joué et est resté seulement une saison. José Anigo, l’ancien coach de Marseille, a eu confiance au jeune joueur rapidement à son arrivée à Levadiakos, faisant de lui l’un de ses piliers en défense. L’ancien joueur de Valenciennes a qualifié le technicien français de son deuxième papa pour avoir été un homme clé de sa carrière.

 

Laisser un commentaire intéressant par facebook!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *