CAN 2019 : 5 choses à savoir sur Jodel Dossou !

Du 21 juin au 19 juillet, l’Egypte sera le temple du football Africain. Pour cette 32ème messe continental, les Écureuils du Bénin seront aussi de la partie, et ce, pour la 4ème fois de leur histoire. Actuellement au Maroc pour se préparer avant le début de la compétition avec la formation dirigée par Michel Dussuyer, Jodel sera l’un des ambassadeurs du Bénin en Egypte. Voici 5 choses à savoir sur l’ex pensionnaire de CIFAS.

 

  • Jodel a remporté deux compétitions majeures en Europe.

Parti au Red Bull Salzbourg en 2013, Jodel a été champion avec le club Autrichien à l’issue de la saison. Ce fut son premier titre sur le vieux continent. Il a disputé 8 rencontres de championnat pour deux buts marqués. Le second trophée est la coupe avec le FC Vaduz, son club actuel. Il a en effet remporté la coupe de Liechtenstein avec le club au cours de cette même saison.

 

  • Jodel a porté 6 différents numéros en club

Si en sélection nationale Béninoise Jodel a toujours porté le dossard 20 en club, ce ne fut pas le cas. Certes, actuellement il arbore ce numéro (20) qu’il aime tant avec le FC Vaduz, mais il a souvent changé de numéro. Au total, il porté 6 différents numéros de l’AS Tonnerre à Vaduz. Ses numéros sont : 20, 14, 19, 30, 9, et 7.

 

  • Sa plus lourde défaite est de 5-1

Depuis le début de sa carrière à ce jour, la plus lourde défaite du TGV Béninois est de 5-1 à domicile le 23 mai dernier. Jodel a livré toutes les 90 minutes de jeu. La déculottée des Écureuils 5-2 au Mali restera aussi l’une des plus lourde défaite de sa carrière.

 

  • Jamais de triplé

L’on reconnait l’homme par son immense capacité à se débarrasser facilement de ces adversaires, à faire marquer et marquer aussi lorsque l’occasion se présente à lui. Jodel a fait souvent des doublés, mais il n’a jamais encore réussi à marquer un triplet. Vivement que cette chance lui sourisse.

 

  • Un seul carton rouge

Immense travailleur sur le côté, Jodel est aussi un joueur discipliné, même s’il reçoit quelques biscottes de temps en temps. En 9 de carrière, le natif de Dassa-Zounmè au Bénin n’a reçu qu’un seul carton rouge.

Laisser un commentaire intéressant par facebook!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *