CAN 2019 : 05 choses à savoir sur Olivier Verdon !

Du 21 Juin au 19 Juillet prochain, l’Egypte abritera la 32è édition de la Coupe d’Afrique des Nations. Le Bénin, un des pays participants, honorera sa 4è participation à cette messe continentale du football africain. Dans le rang des 23 ambassadeurs du football béninois au pays des pyramides, figure Olivier Verdon. Très apprécié du public sportif béninois, le joueur de 23 ans a eu à jouer toutes les rencontres des éliminatoires de la CAN 2019 avec comme match référence celui contre les Éperviers du Togo.Bénin football vous présente 05 choses parmi tant d’autres à savoir sur le joueur qui a fait Sochaux cette saison !

 

1) Premier béninois en Liga Espagnol !

 

Déportivo Alavès, club de première division espagnol a officialisé cette semaine, l’arrivée de l’international béninois Olivier Verdon. L’ancien joueur de Bordeaux avait été contacté par les dirigeants du club espagnol, lesquels étaient intéressés par le profil du joueur de 23 ans. En novembre 2018, il avait déjà signé un pré contrat avec le club avant de signer le contrat en Janvier 2019. C’est donc désormais officiel ! Olivier Verdon devient le premier joueur béninois à évoluer en Liga Espagnol. Il pourra affronter les grandes stars notamment le lutin argentin Lionel Messi, qu’il trouve comme étant le meilleur du monde. Une saison donc après son arrivée au sein du club Sochalien, Olivier Verdon, vice capitaine du club doubiste cette saison qui vient de s’achever, ira découvrir le football d’un deuxième pays après la France.

 

2) Un guerrier motivateur !

 

Si vous voulez de la motivation dans l’équipe nationale, soyez rassurés car il y a désormais un guerrier. Lors de la dernière journée des éliminatoires de la CAN 2019, contre les Eperviers du Togo, Olivier Verdon a su haranguer ses autres coéquipiers en raison de l’importance que revêt cette affiche. « On est à 90minutes, les gars ! Ce n’est rien dans une vie. On se sacrifie. De loin, il y a nos familles qui nous regardent. Tout le monde est avec nous. 90 minutes ce n’est rien dans une vie. J’ai envie de la connaitre cette CAN en Egypte. Je vais tout ni*** et tout le monde va tout ni***. On valeur rentrer dedans. Ils ne sont personnes. On est le Bénin. Comme le dit le coach, on est sur nos terres ici. Et sur nos terres, on est intouchable. » Conséquence, les Ecureuils ont trouvé les ressources nécessaires pour arriver bout de Claude Leroy et les siens. En tant que vice capitaine à Sochaux, on apercevait par moment au cours de cette saison, qu’Olivier Verdon motivait ses coéquipiers sur le terrain. Jeune mais déjà un grand sens de leadership.

 

3) Oumar Tchomogo l’a fait venir en sélection nationale !

 

Né à Clamart en France, d’un père français et d’une mère béninoise (elle est une Diogo), Olivier Verdon a préféré arboré la tunique de la nation maternelle. Convoqué deux fois déjà en 2015 avec les moins de 20 ans, Olivier Verdon n’était pas parti car il était de retour de blessure et le staff de Bordeau voulait le préserver d’un déplacement afin qu’il puisse bien récupérer. C’est l’ancien capitaine des Ecureuils et ancien sélectionneur national qui a convaincu Olivier du projet béninois. Il a honoré sa première sélection avec les A le 24 Mars 2017, lors du match amical contre la Mauritanie.

 

4) Progression freinée par de terribles blessures !

 

Après ses belles performances avec Angoulême en CFA, Olivier Verdon a été repéré par Bordeau en Janvier 2016. Malgré les blessures, il se fait une place importante au sein de la réserve Bordelaise (31 matchs ; 2 buts). Il signe son premier contrat professionnel le 21 Avril 2017 (à 21 ans). Son premier match en tant que pro fut face à l’Olympique de Marseille le 19 Novembre 2017. Mais Verdon connu de graves blessures en fin d’année 2017 (une lésion au quadriceps), et en Janvier 2018 (une entorse au genou). Ses pépins l’ont un tant soit peu freinées dans son élan. Mais plus de peur que de mal !

 

5) Seul africain dans l’équipe type international en Septembre 2018 !

 

Auteur d’une prestation héroïque contre le Togo lors de la deuxième journée des éliminatoires de la CAN 2019, l’international défenseur béninois faisait partie de l’équipe type concocté par France Football. Il avait notamment créé des misères à Emmanuel Adebayor et Matthieu Dossévi. Il était d’ailleurs le seul africain dans ce type en compagnie des grands noms comme Sergio Ramos, Dani Carvajal, Franco Armani, Blaise Matuidi, Bernado Silva, Saul Niguez, Christian Eriksen, Neymar,Marco Asensio et Romelu Lukaku.

Laisser un commentaire intéressant par facebook!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *