CAN 2019 : 05 choses à savoir sur Emmanuel Imorou !

Du 21 Juin au 19 Juillet prochain, l’Egypte abritera la 32è édition de la Coupe d’Afrique des Nations. Le Bénin, un des pays participants, honorera sa 4è participation à cette messe continentale du football africain. Dans le rang des 23 ambassadeurs du football béninois au pays des pyramides, figure Emmanuel Imorou (30 ans, 16 matchs, 1 passe décisive). Rongé par les blessures répétées dans sa carrière, ‘’Manu’’ comme on le surnomme si bien est l’un des anciens de cette sélection. Benin Football vous présente 5 choses à savoir sur ce dernier !

 

1) Emmanuel Imorou était un ailier gauche à ses débuts  

Le natif de Bourges en France, a très tôt trouvé sa passion à travers le football. A ses débuts, il testait des postes à vocations offensives. Jusqu’à l’âge de 19 ans, il était attaquant (ou milieu gauche) car il était poussé vers l’avant dans l’optique de toucher les ballons dans les zones offensives. Ce n’est qu’un an après qu’il a trouvé son poste de prédilection, défenseur latéral gauche. Il signa son premier contrat professionnel en 2008 à Châteauroux, le lieu où il a notamment l’abécédaire du football.

2) Un palmarès avec un titre de Proximus League (D2 Belge)

Châteauroux, FC Geugnon, SC Braga, Clermont Ferrand, SM Caen n’ont pas permis à Emmanuel Imorou de remporter un titre dans sa carrière. Le Berruyer a remporté le titre de champion de la D2 belge avec Cercle Bruges lors de la saison 2017-2018. En effet, au terme d’une saison 2016-2017 ou il n’a joué que 9 fois en ligue 1 avec une blessure qui l’a plombée, Imorou a été prêté par les Normands au club belge avec option d’achat. Mais après une belle saison, SMCaen le reprend avec empressement pour jouer la saison 2018-2019 qui s’est achevée avec la relégation du club normand.

3) Un talentueux au corps d’argile

 

Les blessures, malheureusement ont été au rendez-vous dans la carrière du béninois. Talentueux avec un beau pied gauche, Manu a dû batailler dur dans sa carrière avec ses faux amis qui sont les pépins physiques. Pour preuve, convoqué par Michel Dussuyer (3 ans après sa dernière convocation contre les diables rouges en amical) pour la rencontre contre le Togo dans le cadre de la 2ème journée des éliminatoires CAN 2019, Emmanuel Imorou a été forfait pour raison d’une blessure. Contre la Gambie à Banjul il n’a pas aussi répondu au rendez-vous. Après une première bonne saison réalisée avec Caen en 2014-2015, il contracte une blessure lors de la deuxième saison qui l’empêcha d’être régulier. On pensait que sa troisième saison sera différente et épargnée de blessures mais ce ne fut le cas. Il se blesse une fois encore en Octobre 2016 et ne retrouva les terrains qu’en Avril 2017. Il fut prêté en Aout 2017 au Cercle Bruges avec lequel il a remporté le championnat.

 

4) Une deuxième CAN avec Michel Dussuyer !

 

En 2010, en Angola, Michel Dussuyer avait déjà fait confiance à Emmanuel Imorou qui jouait au FC Gueugnon. Ce dernier avait joué les trois matchs des Ecureuils (contre le Mozambique, le Nigéria et l’Egypte). 09 ans après, il répond présent encore dans le groupe des 23 de Michel Dussuyer pour la CAN 2019. La bonne à saisir pour lui ?

 

5) Manu était lassé de la sélection nationale!

 

 

« J’ai l’impression qu’on n’avance pas à titre collectif. Quand on voit certaines autres équipes africaines, sans les dénigrer, on a au moins les joueurs pour être à leur niveau. Ce n’est pas le cas. Il y a trop de trucs autour qui font qu’on ne peut pas rivaliser. Avec le temps, tu es un peu lassé. Le truc, c’est qu’avant la sélection, je n’étais jamais allé au Bénin. Le foot m’a rapproché de mes origines » avait déclaré Manu, le titulaire d’un baccalauréat scientifique. Tout est rentré désormais dans l’ordre et l’équipe nationale dispose d’un environnement calme et propice pour s’épanouir.

Laisser un commentaire intéressant par facebook!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *