Bénin – Togo : Que doit-on savoir des nouveaux joueurs convoqués ?

Le 24 mars prochain, le Bénin recevra dans l’antre du stade Général Mathieu Kérékou le Togo pour le dernier match des éliminatoires pour la CAN Egypte 2019. À quelques jours de cette rencontre, le technicien français Michel Dussuyer a dévoilé la liste des 23 Écureuils retenus face aux Éperviers. On note quatre nouveaux joueurs dont trois joueurs du championnat national mais aussi Rodrigue Kossi du Club Africain et Yannick Aguemon de l’OH Louvain.

L’attente fût presque longue mais la liste officielle des joueurs retenus pour le match contre le Togo est connue. Sans grande surprise, on retrouve les habitués à l’image du capitaine Khaled Adenon, Steve Mounié, Jodel Dossou ou encore Fabien Farnolle. Outre ces joueurs, on note le grand retour du milieu de terrain de Toulon Mama Seibou écarté du sillage de la sélection pour cause de blessure. Présent au match aller contre le Togo, Anaane Tidjani de l’US Ben Guerdane en Tunisie a été écarté lors de la double confrontation contre l’Algérie et au match contre la Gambie. On note également son «come-back» et aussi celui du colosse latéral droit de l’ASPAC Rodrigue Fassinou autrefois lancé par Oumar Tchomogo. Les néo-Ecureuils sont entre autres Chérif Dine Kakpo et Patrick Sèdjamè respectivement gardien et milieu des Buffles du Borgou, le jeune clubiste Rodrigue Kossi et le buteur de Louvain Yannick Aguemon.

Rodrigue Kossi

À 18 ans seulement, Rodrigue Kossi reçoit sa première convocation. Véritable révélation lors du championnat écoulé, Rodrigue Kossi a notamment remporté le championnat national et avait connu une expérience lors des éliminatoires de la Champions League africaine. Parti du côté du Club Africain en Tunisie à l’été 2018 pour un essai, il n’a pas laissé indifférent le technicien belge José Riga à la tête du club. Ce qui a valu un contrat professionnel au milieu de terrain et lié au club jusqu’en 2023. International junior, il a des préliminaires avec les catégories d’âges du Bénin et sa convocation par Michel Dussuyer est amplement mérité.

Yannick Aguemon

Nommément cité du côté des Écureuils depuis le début de la campagne qualificative, il aura fallu la dernière journée pour la première convocation de l’ancien joueur de Toulouse. Né à Cotonou le 11 février 1992, le joueur formé en France construit sa carrière actuellement en Belgique avec l’OH Louvain en Proximus League ; deuxième division belge. Auteur de 10 buts en championnat la saison dernière, il a terminé meilleur artificier de son club mais également du championnat. Cette saison, dérangé par les pépins physiques, il est resté éloigné des pelouses des mois durant mais compte 3 buts toutes compétitions confondues. Déjà courtisé par le passé par les anciens sélectionneurs du Bénin Manuel Amoros et Oumar Tchomogo, c’est finalement le technicien français Michel Dussuyer qui aura le mérite d’avoir convaincu le joueur de 27 ans.

Chérif Dine Kakpo

Gardien titulaire de la formation borgolaise dans le championnat d’élite béninoise, il est de loin le gardien le plus convainquant de la phase aller de la Vitalor Ligue 1. Dernier rempart du club champion en titre, il est allé chercher le ballon du fond de ses filets à seulement quatre reprises en 18 matchs. Une prestation à saluer et à encourager. En témoigne cette convocation qui permettra au gardien de titiller les grands gardiens béninois en l’occurrence le géant Fabien Farnolle et le gardien niortais Saturnin Allagbé.

Patrick Sèdjamè

Véritable architecte, il est sans l’ombre d’un doute la colonne vertébrale de l’équipe entraînée par Bruno Adoula Goudjo. Très bagarreur dans le rond central, il est la principale courroie de transmission du ballon de la défense de Nabil Yarou vers l’attaque de Bourou Samadou. Très mature dans sa lecture du jeu, il est apparu 17 fois cette saison sur les pelouses du Bénin et a distillé plusieurs passes décisives.

Il est important de retenir que le championnat local est suivi de près par le sélectionneur national qui offre ainsi une chance à trois joueurs de côtoyer les cadors de la sélection A. Également, en l’absence de Stéphane Sessegnon, Mickaël Poté et Sessi d’Almeida, l’arrivée de Yannick Aguemon ou encore Rodrigue Kossi vient à point nommé renforcer la suture de l’équipe nationale. Pour l’heure, l’objectif est clair : faire un bon résultat en vue de prendre la route pour l’Égypte en juin prochain.

Auteur : Faudel Amoussou

Laisser un commentaire intéressant par facebook!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *