Bénin – Niger : Les écureuils poussifs, se qualifient !

IMG_20170916_154228

 

Les poulains d’Oumar Tchomogo jouaient leur survie dans le tournoi de l’UFOA, ce soir, face à un Mena du Niger qui avait besoin que d’un nul pour se qualifier pour les demi-finales. Les coéquipiers de Salomon Junior devraient impérativement gagner.

Alignant la même équipe qui a débuté contre la Côte d’ivoire, Oumar Tchomogo a préféré évoluer dans un schéma tactique de 4-3-2-1 laissant seul en attaque Jacques Bessan. Dans ce match couperet, que s’est il passé ?

Entame de match ratée

Les écureuils du Bénin débutent la rencontre avec une certaine fébrilité qui leur coûta tres tôt cher. Ainsi bénéficiant d’un coup franc un peu avant la surface de récupération des beninois, Adebayor ADJE , déclenche une frappe qui rebondi devant Steve Glodjinon, qui encaisse sur ce coup, son 5 è but de la compétition. Le Bénin démarre ainsi très mal son  » opération qualification « .

Le scénario idéal pour les écureuils !

Daouda Kassali, le gardien expérimenté du Niger, sort sur une blessure et céde sa place à son remplaçant. Ce dernier quelques minutes après son entrée , obtient un carton rouge direct. Un carton rouge qu’il pouvait éviter. Cette sortie oblige donc Zahoui a envoyé un joueur de champs dans les buts ,car il n’avait plus un autre gardien sur le banc de touche. Dans la foulée, Ayila écope d’un second carton jaune sur une faute commise sur le virevoltant Koukpo. Ce fut donc 2è expulsion côté nigérien. Le Mena est ainsi condamné à jouer pendant une heure environ à 09 contre 11.

Fassinou égalise avant la pause .

Les écureuils ont vite compris qu’il fallait mettre la pression sur les nigeriens qui étaient un peu abbatus psychologiquement . Après plusieurs vaines tentatives, le coup de grâce vient du latéral droit Fassinou Rodrigue. À la 37è minute, l’exemplaire latéral droit effectue un lobe astucieux du joueur de champs, reconverti gardien de buts. Plus rien ne serait marqué avant la pause malgré les 10 minutes d’arrêts de jeu.

Le verrou nigérien difficile à sauter !

Dans cette seconde partie, les nigeriens sont revenus remobilisés et très combatifs. Les tentatives des écureuils sont restés infructueux pendant 41 minutes environ dans cette seconde partie. Jacques Bessan , inexistant , n’était pas dans le match. Malgré les entrées de Gaston Houngbedji, Jules Elegbede et Saliou les écureuils n’ont pas trouvé la solution pendant 41 minutes de jeu dans la seconde partie du match. Il faut aussi remercier Steve Glodjinon, qui est resté concentrer dans le match malgré l’envie au paroxysme de ses coéquipiers à marquer le but victorieux. Il a effectué , notamment , deux arrêts décisifs devant Adebayor ADJE, le remuant attaquant du Mena.

Jules Elegbede, sauveur d’un soir.

Remplaçant au début mais sauveur à la fin. Jules Elegbede est celui qui a délivré le Bénin dans ce match où tout semblait être rose après les expulsions nigeriennes. Sur une belle passe en profondeur, l’attaquant beninois reprends parfaitement la balle d’une frappe qui ne laisse aucune chance au dernier rempart du Niger. On était à la 87è minute. Les écureuils gèrent bien leur avance jusqu’à la fin du match et obtient leur qualification pour les demi-finales du tournoi de l’UFOA en étant leader de la poule B devant le Niger.
Gaël Hessou

Laisser un commentaire intéressant par facebook!

You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.

Ajouter un commentaire

Votre commentaire