Bénin- Classement FIFA: La dégringolade était préparée!

Ce jeudi, la FIFA a publié le classement annuel des membres affiliés à son association. Avec amertume et consternation, les béninois ont observé la dégringolade des Écureuils du Bénin. Une dégringolade qui en réalité ne devrait surprendre personne, puis que le Bénin a travaillé pour reculer.

 

De la 81 ème place, le Bénin s’est retrouvé à la 90 ème place au dernier classement FIFA qui e a été publié ce jeudi par l’instance faitière du football mondial. Un classement qui a révolté plus d’un à commencé par les footballeurs de la sélection nationale. Cédric Hountondji n’a d’ailleurs pas hésité à écrire avec une émoticône de tristesse  » On perd des places sans jouer de matchs ». Mais cette marche à reculons devrait-elle surprendre? Non. Qu’il nous souvienne que Fabien Farnolle avait fait comme une prédiction qui, en réalité n’est qu’une pure, et dure vérité lors du classement du mois de Mars.  » Nous allons encore reculer, encore et encore. On fait un pas en avant et quatre en arrière » avait-il déclaré. Un mois après, le constat est amer. Le Bénin recule de 9 places. Étonnant? Non. Le Bénin est parfaitement à sa place, pour ne pas dire que le Bénin mérite pire. Et cette place se résume à la déclaration de Cédric Hountondji que nous avons cité plutôt. Ne cherchons pas loin. Comment le Bénin veut gagner des places s’il ne joue pas? Impossible. Certains confrères avaient même déjà traité cette 81 ème place de miraculeuse. Le Bénin a travaillé pour être 90 ème nation. Cette descente aux enfers va se pérenniser si rien n’est fait.

C’était préparé et prévisible sommes nous tentés de dire après cette place qu’occupe le Bénin au dernier classement FIFA publié ce jeudi. Une place qui a rendu furieux les férus du football. Ce que reproche le public n’est en réalité pas ce classement qui reflète le niveau du football dans le pays du président Patrice Talon, mais l’amertume vient de la gestion qui est faite du football au Bénin. Le dernier regroupement des Écureuils remonte en 2017. Depuis, l’eau a coulé sous le pont et plusieurs journées FIFA sont passées. Sans jouer, pas de résultat. Tous les adversaires du Bénin aux éliminatoires de la CAN 2019 avaient joué, sauf le Bénin. Le Bénin doit apprendre cet adage qui dit:  » Qui voyage loin, ménage sa monture ».

Laisser un commentaire intéressant par facebook!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *