Aubin Videkon : « Jouer les premiers rôles »

Comme tout bon joueur, Aubin Videkon ne manque pas d’ambitions. L’ancien sociétaire de Salitas FC du Burkina Faso et actuel sociétaire des Dragons de l’Ouéme, grâce à ses multiples performances est devenu un élément moteur dans l’effectif coaché par Jean Louis Noumahangnan. Et grâce à ses expériences vécues avec l’équipe nationale cadette et junior du Bénin, il fait de son mieux pour aider son club. Dans un entretien exclusif accordé à beninfootball.com, il nous a évoqué son parcours, ses expériences au Burkina Faso, avec les U20 et les Dragons.

Aubin Videkon, veuillez vous présenter à nos lecteurs.

Je m’appelle Joël Aubin Videkon . Je suis un footballeur Béninois ayant évolué avec l’équipe junior du Bénin. Actuellement je joue pour les dragons de l’Ouémé.

Quel est votre parcours en tant que footballeur professionnel ?

J’ai commencé très tôt le football à l’âge de 10ans avec l’académie de l’international béninois Saizonou Pascal. Je n’ai pas tardé à trouver mes marques. À l’âge de 14ans, j’ai rejoint ESAE. C’est ainsi je suis appelé en équipe nationale cadette et junior du Bénin respectivement en 2016 , 2017 et 2018. Après l’équipe nationale locale, j’ai voyagé sur le Burkina pour rejoindre Salitas FC où j’ai évolué pendant quelques mois. Actuellement je joue avec les dragons de l’Ouémé.

Parlez nous de vos expériences au Burkina Faso, avec les U20, et les Dragons.

Au Burkina Faso je n’ai pas pu jouer le championnat parce qu’il n’y avait pas une bonne entente entre Salitas FC et ESAE FC . J’ai fait juste 4 mois au Burkina avec Salitas. Je me suis retourné au Bénin parce que j’ai été convoqué pour la présélection de l’équipe nationale junior. Finalement nous étions 25 sélectionnés pour le campement. On a eu à faire deux matchs amicaux internationaux. La première avec les U20 du Congo et la deuxième avec un club de première division du Congo ( les Diables Rouges ). Nous avons joué le second tour des éliminatoires contre la Gambie que nous avons éliminé. Au dernier tour, nous avons été éliminé par le Ghana. Avec les Dragons j’ai fait 9 matchs sur 13 avec un but marqué ».

Parlez nous de la mauvaise situation qui secoue actuellement les Dragons et les défaites sur défaite du club le plus titré du Bénin.

Je ne comprends rien. Nous avons un bon effectif pour jouer les premiers rôles. On joue bien mais on n’arrive pas à gagner à cause de manque concentration devant les buts. Mais je pense qu’avec le travail ça ira car nous avons encore beaucoup de match à jouer

Quelle différence faites vous entre le championnat burkinabé et béninois ?

Au Burkina le championnat est basé sur les conditions physiques. La majorité des clubs aiment les joueurs qui sont physiquement au point. Ce qui fait que le championnat burkinabé par contre, c’est le contraire au Bénin »

Qu’est-ce qui peut expliquer ce manque de conditions physique chez les joueurs béninois ou bien que font les Burkinabé et que béninois ne le font pas ?

Il travaille plus sur les conditions physiques que nous

En tant que footballeur professionnel quel est votre objectif à court terme et à long terme ?

À court terme, faire tout possible pour fini en première place avec mon club et jouer pour la première fois la ligue des champions africaine ou la coupe caf et à long terme jouer un jour dans les grands clubs en Europe.

Votre mot de fin

Pour finir, je remercie vous les journalistes pour le travail que vous nous faites chaque jour. Je dis à tous mes collègues joueurs Béninois que le meilleur reste avenir meilleur

Za

Laisser un commentaire intéressant par facebook!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *