​CDM 2018 , 1ère journée : Le debrief  en cinq  points ! 

La 21è édition de la Coupe du Monde de Football a effectivement débuté depuis  le jeudi 14 Juin 2018 en terre russe. Chacune des 32 nations présentes pour ce mondial a déjà joué son match inaugural. Les équipes données favorites pour le tournoi n’ont pas forcément été vernies pour leur entrée en lice dans la compétition. Nous avons plutôt assisté à une première journée partagée entre surprises et confirmations. Voici en cinq points ce que l’on peut y retenir ! 

1) 35 buts marqués en 16 matches ! 

Les premières rencontres de la plus grande compétition de football dans le monde nous ont offert des spectacles prolifiques. Le match d’ouverture dans lequel le pays organisateur n’a fait qu’une bouchée (5-0) des Faucons Verts de l’Arabie Saoudite était un présage de ce à quoi l’on assisterait dans la suite de la compétition. Aucun match nul et vierge n’a été enregistré. Mais il est aussi à noter qu’ aucun but n’a été l’aboutissement d’une action bien construite. Sept penalties sur neuf sifflés ont été bien exécutés, quatre jolis coups francs (dont celui magnifique de Kolarov) ont été majestueusement marqués, et quatre autres buts contre son camp sont à signaler. 
2) La VAR ni bonne et ni mauvaise

L’assistance vidéo à l’arbitrage est la nouveauté de cette messe du football mondial. Cette technologie, qui est à sa première, dans l’histoire de la coupe du monde, a en principe pour but de réduire l’injustice. La première équipe à bénéficier de la VAR dans ce tournoi est la France. Après une action litigieuse sur Antoine Griezman, le juge central a fait appel à la vidéo afin de l’aider à trancher. Ce qui a été fait et à conduit à un penalty bien exécuté par « Grizou ». Mais l’on a enregistré certaines fautes dans la surface où devrait intervenir la VAR mais rien n’y fit. Le Brésil notamment a écrit à la FIFA pour exprimer son mécontentement par rapport à la VAR. La vidéo, un échec ? Il est  très tôt d’aller en besogne car elle (vidéo) a toutefois été utile  aux arbitres dans le sens où ils  ne sont plus  sous le feu des projecteurs pour des décisions mal rendues et qui ont scellé le sort d’une rencontre. Au fil de la compétition l’on relèvera les insuffisances de cet outil. 
3 ) Les « petits » ont secoué les « gros » 

Si on est pas en Décembre pour que le père Noël puisse amener les cadeaux suprises, la CDM 2018 a débuté avec un lot d’imprévus. La première surprise a été la victoire de l’Iran sur les Lions de l’Atlas du Maroc, qui étaient donné favoris pour ce match. Mais les scènes auxquelles l’on ne s’attendaient vraiment pas ont été les nuls entre l’Islande et l’Argentine de Léo Messi, entre la Suisse et le Brésil et les victoires du Mexique et du Japon  respectivement sur l’Allemagne et la Colombie. Le football ne cessera de nous étonner. 

4) L’Afrique sauvée par le Sénégal ! 

L’on se dirigeait vers une première journée sans la moindre victoire africaine, quand les Lions de la Teranga du Sénégal ont rugi et ont dévoré les polonais, leurs premiers adversaires dans ce mondial. Victoire méritée pour les poulains d’Aliou Cissé au vue de la rencontre. Avant ces derniers, l’Egypte, le Maroc, la Tunisie et le Nigeria ont tous courbé l’échine pour leur entrée en lice. L’Afrique a marqué 3 buts et en a encaissée 7. Les espoirs de tout un continent  reposent sur Sadio Mané et co, qui ont l’opportunité de se hisser au second tour déjà pour leur deuxième sortie contre le Japon. 
4 ) Ronaldo, Kane, Coutinho, Lukaku ont répondu présents ! 

Le triplé d’un excellent Cristiano Ronaldo a permis à la Seleção d’obtenir le nul contre la Roja espagnole. Un doublé de Lukaku contre la modeste équipe du Panama a contribué au succès de la Belgique. Le doublé de Harry Kane devant la Tunisie a sauvé l’Angleterre du nid des Aigles de Carthage. L’on n’oublierait pas le somptueux but de Coutinho contre la Suisse. Si Lionel Messi n’a pas encore scoré pour ce mondial, les stars ont répondu présents. De bonne augure pour la suite.

On a aimé le magnifique geste des supporters sénégalais qui après la victoire de leur pays sur la Pologne, ont mis au propre leurs gradins. C’est un geste à encourager. Russie 2018 est donc partie sur de bonnes hospices. 
Gaël HESSOU

Laisser un commentaire intéressant par facebook!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *